Polémique : à quoi sert le Chan ?

Le Championnat d’Afrique des nations, qui se déroule actuellement au Soudan (4-25 février), ne déchaîne pas les passions. Jeuneafrique.com a demandé à trois sélectionneurs leur avis sur cette compétition. Robert Nouzaret (RD Congo) y est favorable, Gernot Rohr (Gabon) donne un avis mitigé et Alain Giresse (Mali) préfèrerait quant à lui qu’elle soit consacrée aux moins de 23 ans. Mais tous se rejoignent sur le même constat : il faut plus médiatiser ce championnat.
Ils observent, de près ou de loin, ce tournoi réservé aux Africains évoluant sur le continent, et qui n’en n’est qu’à sa deuxième édition après celle remportée en 2009 par la RD Congo en Côte d’Ivoire. Accaparés par la première date Fifa de l’année (le 9 février), Robert Nouzaret, Gernot Rohr et Alain Giresse ont chacun leur avis sur le Chan, où les sélections A’ de RDC, du Gabon et du Mali sont engagées, sous les férules respectives de Muntubile Santos, Pierre Aubame et Amadou Diallo.
Alain Giresse : « Je pense qu’il faudrait que ce Chan soit consacré à des joueurs de moins de 23 ans. Cela permettrait à de jeunes joueurs de se faire remarquer et d’espérer rejoindre des clubs européens. Soyons francs : les recruteurs ne vont pas beaucoup se déplacer pour observer des joueurs qui ont 27 ou 28 ans. Si ces derniers sont encore en Afrique, c’est qu’ils n’ont pas su attirer l’attention des clubs d’Europe.
Au Soudan, il y a des sélections A’ qui sont, à deux ou trois exceptions près, la sélection A. C’est le cas du pays organisateur, mais aussi de l’Ouganda. Le Mali a décidé d’envoyer une équipe olympique, un choix judicieux. De plus, ce Chan est organisé alors que le second tour des compétitions de clubs africains doit se disputer le deuxième week-end de février. Il y a un problème au niveau du calendrier. En plus, ce Chan n’est pas assez médiatisé. Il faut le faire évoluer. »
Robert Nouzaret : « Ce tournoi est une bonne idée, car il permet à des joueurs qui ne sont quasiment jamais appelés en A de jouer une compétition d’un bon niveau, et aussi de valoriser le travail qui est fait au niveau local. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’en changer le format et d’en faire une sorte de CAN des moins de 23 ans. Il y a assez de compétitions pour les jeunes.
Mais il me semble dangereux de comparer les résultats des A’ avec ceux des A, comme cela est le cas en RDC. La majorité des sélections A africaines sont composées à 90 % – parfois plus – de joueurs évoluant à l’étranger. Il faut aussi davantage la médiatiser, en Afrique, mais également en Europe. En France, quasiment aucun média ne donne les résultats ! »
Gernot Rohr : « Le Chan est une compétition nouvelle, qui doit être mieux vendue. Ce problème de médiatisation doit être pris au sérieux. Le fait d’organiser cette compétition alors qu’il y a une date Fifa est risqué, car cela peut affaiblir certaines sélections. Comme le Gabon notamment, qui ne dispose pas d’un gros réservoir de joueurs. Parmi ceux qui disputent le Chan, certains sont régulièrement appelés en A ! Et pour le match contre la RDC [2-0] le 9 février, j’ai dû puiser dans les centres de formation en France où évoluent de jeunes Gabonais.
Mais ce Chan est utile. Il me permet de voir quels joueurs pourraient nous aider en vue de la CAN. Et les recruteurs peuvent aussi trouver des joueurs intéressants. Il peut y avoir de bonnes surprises… »

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Madagascar: le président se rend à Tamatave, particulièrement touchée par le coronavirus

Madagascar connaît actuellement une flambée de cas de Covid-19, particulièrement à Tamatave, la 2e ville du pays, où le personnel soignant manque de moyens....

Le Gabon et Sao Tomé s’accordent sur la délimitation de leur frontière maritime

Les députés gabonais réunis en séance plénière, le 11 mai 2020, ont ratifié le traité sur la délimitation de la frontière entre le Gabon...

« Le Problème de l’Afrique est fondamentalement un problème de gouvernance » – Dr. Daniel Mengara

00:30:01
Le Dr. Daniel Mengara, Professeur d'études francophones et de sciences politiques (Afrique) à Montclair State University dans le New Jersey, et président du mouvement...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Recensement des agents publics : la deuxième phase en cours

La deuxième phase de l'opération de recensement biométrique des agents publics est effective depuis le début de la semaine en cours. Cette phase est essentiellement...

L’armée française dément avoir importé des vaccins au Gabon

En pleine pandémie de coronavirus, les réseaux sociaux s’étaient enflammés, mi-mai, suite à l’arrivée par avion français d’une boîte avec inscription “sérums, réactifs et...