spot_imgspot_img

Une entreprise forestière exécute un programme agricole en milieu scolaire

L’entreprise forestière Rougier Gabon est en train d’exécuter un projet agricole dans cinq établissements scolaires dans la province du Haut-Ogooué, dans le sud-est du Gabon, afin d’intéresser les élèves à l’agriculture, un secteur qui semble de plus en plus délaissé, a appris l’AGP.

Baptisé ‘’jardins et pépinières’’ en milieu scolaire, le projet est exécuté par Rougier depuis fin 2010 dans les écoles de Manaye-Epila, Lengori-Eyouga 2, Kélé, Ondili-Eoyouga (Est) et Djoutou (Ouest), en collaboration avec ses partenaires du comité d’appui au développement de l’agriculture dans le Haut-Ogooué (CADAHO).

L’objectif du projet est de contribuer au développement durable, à travers l’essor du secteur agricole, mettre en place des structures capables de doter les élèves des compétences pratiques dans le domaine de l’agriculture, par la création de plates-formes d’apprentissage et de sensibilisation.

Il doit également favoriser la consommation des produits locaux grâce à une production légumière et fruitière conséquente, aider à l’amélioration des rapports élèves/enseignants et générer, grâce aux récoltes obtenues, des fonds qui permettraient de financer divers besoins de l’école, notamment l’achat des manuels et du matériel didactique, les fêtes de fin d’année et les lots pour récompenser les meilleurs élèves.

En plus d’intéresser les jeunes à la pratique de l’agriculture, le projet a aussi pour objectif de favoriser la réintégration de l’agriculture comme matière pratique dans les programmes scolaires, sensibiliser la jeune génération sur l’importance de la lutte contre le risque alimentaire et la nécessité de préserver l’environnement et les écosystèmes à travers de nouvelles pratiques qui tiennent compte de la donne écologique.

Dans le cadre du projet exécuté dans les écoles de la zone Est de Franceville avec l’accord du directeur de l’académie provinciale du Haut-Ogooué, Gaston Kantoubou, les chefs d’établissements, les enseignants et les élèves de la classe de troisième année ont bénéficié d’une quinzaine de séances de formation.

L’Institut gabonais d’appui au développement (IGAD), la Caisse de stabilisation et des péréquations (CAISTAB) et le Centre d’application agropastoral de Franceville (CAAF) ont apporté un soutien technique au projet né à la fin octobre 2010 et mis en place en décembre de la même année.

Plus de 70 planches de 8m2 chacune, comportant diverses cultures potagères dont le gombo, l’aubergine locale, l’oseille, le piment, les choux, la laitue, la tomate, la morelle noire et les épinards (…), ont été confectionnées dans les cinq établissements scolaires pilotes qui pourraient bientôt s’intéresser également à la culture du café et du cacao.

Rougier Gabon envisage d’étendre l’expérience à d’autres établissements.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES