spot_imgspot_img

Education: Initiation aux métiers agrestes pour les écoliers de Franceville

En partenariat avec l’Institut gabonais d’appui au développement (IGAD), la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) et le Centre d’application agropastoral de Franceville (CAAF), la Société forestière Rougier-Gabon développe un programme d’initiation aux métiers de la terre depuis le début de l’année scolaire 2010-2011, à l’intention des écoliers de la circonscription académique du Haut-Ogooué.
Ce programme, intitulé «Jardins et pépinières en milieu scolaire», ambitionne de favoriser la maîtrise et l’appropriation des techniques et gestes agrestes élémentaires par les écoliers, en se basant sur le postulat selon lequel l’autosuffisance alimentaire pourrait être atteinte à terme, à condition que chaque citoyen (et les plus jeunes premiers) s’y mette. D’où le ciblage de la population scolaire pour son déploiement.

Le projet en est à sa phase pilote, qui se déroule au sein de cinq établissements avant sa réplication dans les autres écoles de la province. Il a reçu l’aval de l’inspecteur délégué d’académie provinciale du Haut-Ogooué, M. Gaston Kantoubou.

Pour l’encadrement et le pilotage de ce programme, les quatre protagonistes ont constitué un Comité d’appui au développement de l’agriculture dans le Haut-Ogooué (CADAHO), dont les responsables visent l’intégration de la pratique agricole dans les programmes pratiques de l’école gabonaise.

Quelques résultats intermédiaires: une quinzaine de formations ont déjà été dispensées aux chefs d’établissements, aux enseignants et aux élèves des classes de la 3ème à la 5ème année. 70 planches ont été fabriquées pour le potager, sur une superficie globale de 560m2.

La première récolte de «Jardins et pépinières en milieu scolaire» est attendue dans cinq mois.

La problématique de l’autosuffisance alimentaire mobilise la réflexion des pouvoirs publics et autres partenaires au développement. Au Gabon, dont la production agricole ne couvre pas les besoins locaux, la facture des importations alimentaires est actuellement estimée à 150 milliards de F.CFA par an.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES