spot_imgspot_img

Politique: l’UPG fixe son entrée au gouvernement par des préalables

Dans le cadre de la tournée qu’il a entamée il y a une semaine dans la commune de Libreville, Pierre Mamboundou, président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition), a déclaré pendant sa troisième sortie au quartier Kinguélé (3ème arrondissement) qu’ils ne peuvent as aller au gouvernement « n’importe comment ».

L’opération de charme qu’a initié l’UPG à travers les six arrondissements de la commune de Libreville vise à situer les militants et les sympathisants de cette formation politique de l’opposition sur le nouveau positionnement annoncé par Pierre Mamboundou, lors de son retour sur la scène politique locale, après une longue absence due à des problèmes de santé.

C’est dans ce contexte que le Président Pierre Mamboundou a expliqué aux populations de Kinguélé qu’il faudrait que leurs amis du PDG (Parti Démocratique Gabonais, au pouvoir), avec qui ils discutent, comprennent que qu’ils veulent apporter leur pierre à l’édifice (…).

Selon Pierre Mamboundou, son parti est prêt à apporter sa force à l’édification du pays. Cependant, il a affirmé qu’il n’ira pas avec armes comme un affamé cherchant une place au soleil.

« Nous avons peut être faim, mais nous ne sommes pas à vendre. Nous avons peut être faim mais nous savons ce que nous voulons, nous avons peut être faim, mais nous voulons lutter pour le bien-être du peuple gabonais », a souligné Pierre Mamboundou ajoutant que « nous voulons être des partenaires et non faire comme à l’église car, la construction de la tour de Babel s’est arrêtée parce que les gens ne parlait plus le même langage ».

D’après M. Mamboundou, les discussions ne sont pas encore terminées, ils continuent car, il n’est nullement question d’aller au gouvernement n’importe comment si rien n’est encore totalement réglé.

Pour le leader de l’UPG, «le Gabon appartient à tous les Gabonais ».

Organisée à quelques mois des élections législatives, cette tournée aux allures de pré-campagne permet également au leader de l’UPG de tâter le poule de sa popularité tout en évoquant le problème de la transparence électorale qui, selon lui, nécessite la mobilisation de tous dans la prise en compte de la biométrie.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES