Le journaliste Jean Ovono Essono a été nommé président du Conseil national de la communication (CNC), l’organe de régulation des médias au Gabon, en remplacement de M. Emmanuel Ondo Methogo, ex-vice-Premier ministre, nommé en février dernier, conseiller politique du président Ali Bongo Ondimba.

‘’Je ne serai pas le père fouettard de la presse’’, a déclaré le nouveau président du CNC qui prendra ses fonctions en début de semaine prochaine.

‘’J’essaierai de travailler avec les journalistes, parce qu’il est constaté que ce sont plutôt des militants qui écrivent dans les journaux, ce qui pose un problème de déontologie et d’éthique au niveau de la profession’’, a déclaré M. Ovono Essono, un ancien journaliste de l’audiovisuel.

Le nouveau président du CNC a indiqué qu’il allait travailler dans l’esprit de la déclaration du président Ali Bongo Ondimba invitant la presse à être critique et rigoureuse dans ses analyses et le rendu des faits, à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux en janvier dernier.

Ancien chroniqueur sportif, l’un des tout premiers que le Gabon ait connu, Jean Ovono Essone a occupé de très hautes fonctions politiques sous le défunt président Omar Bongo Ondimba, dont celles de porte-parole de la présidence de la République et de Haut représentant personnel du chef de l’Etat.

Selon plusieurs journalistes exerçant dans la presse privée, l’arrivée d’un confrère à la tête du CNC devrait corriger l’image quelque peu écornée de cette institution, accusée de museler la presse, en prenant souvent des décisions coercitives à son endroit.

Jean Ovono Essono, 66 ans, est le premier journaliste à occuper la présidence du CNC depuis la création de l’institution en 1991.

C’est le 5ème président du CNC, après les anciens ministres, Etienne Moussirou, Pierre Marie Dong, François Engongah Owono et Emmanuel Ondo Methogo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here