Deux partis politiques gabonais accusent la France et les Etats-Unis d’avoir instrumentalisé l’ONU concernant la situation en Cote d’Ivoire

Le Forum africain pour la reconstruction (FAR) et le mouvement d’émancipation socialiste du peuple (MAESP), deux petits partis politiques gabonais d’opposition, accusent  »la France, les Etats-Unis et leurs semblables de l’Union européenne (UE) d’avoir instrumentalisé l’ONU » concernant la situation en Cote d’Ivoire.

Dans une déclaration co-signée le 12 avril dernier, le président du FAR, Léon Mbou Yembit, député à l’Assemblée nationale, et le secrétaire général du MESP, Dr Mouanga Mbadinga, un professeur de philosophie, ont condamné l’intervention de l’armée française et des militaires de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).

’’Nous condamnons l’intervention de l’armée française et des militaires de l’ONUCI dans le conflit qui oppose des Ivoiriens ainsi que sa suite : leur participation dans les opérations qui ont conduit à l’arrestation du président Laurent Gbagbo’’, souligne la déclaration, rendue publique jeudi à Libreville.

Dans le texte, le FAR et le MESP expriment leur ’’indignation devant l’implication néocoloniale et partisane de l’armée française et de l’ONUCI dans les confrontations relatives à la constatation des élections présidentielles en Cote d’Ivoire’’.

Selon les deux partis politiques gabonais, il revenait au Conseil constitutionnel et à la Commission électorale nationale de décider de la solution à apporter au différend opposant les deux candidats restés en lice au 2ème tour de l’élection présidentielle, le 28 novembre 2010.

Le FAR et le MESP reprochent à la France, aux Etats-Unis, à l’UE et à l ’ONU d’avoir ’’ouvertement’’ soutenu M. Alassane Dramane Ouattara.

Selon les deux formations gabonaises de l’opposition, la sagesse devrait, dans ce cas, conduire au recomptage des bulletins de vote là où il y a des contestations.

Ils rendent responsables Nicolas Sarkozy, Barack Obama et Ban Ki-Moon ’’du mauvais sort qui pourrait être réservé au président patriote Laurent Gbagbo, à son épouse, à son fils et à tous les siens’’.

Le FAR et le MESP sont ’’convaincus que l’arrestation du leader d’un mouvement patriotique, fût-il de la trempe de Laurent Gbagbo, ne peut jamais prendre au dépourvu les patriotes sincères et déterminés dont la Cote d’Ivoire et l’ensemble de notre continent ont plus que jamais besoin’’.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Madagascar: le président se rend à Tamatave, particulièrement touchée par le coronavirus

Madagascar connaît actuellement une flambée de cas de Covid-19, particulièrement à Tamatave, la 2e ville du pays, où le personnel soignant manque de moyens....

Le Gabon face au Covid-19 : Le Dr Adrien Mougougou douche l’optimisme d’Ali Bongo

Le Gabon a certes construit ou rénové des hôpitaux, acheté du matériel ces dernières années, mais cela ne suffit pas pour une riposte efficace...

Le Gabon et Sao Tomé s’accordent sur la délimitation de leur frontière maritime

Les députés gabonais réunis en séance plénière, le 11 mai 2020, ont ratifié le traité sur la délimitation de la frontière entre le Gabon...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Recensement des agents publics : la deuxième phase en cours

La deuxième phase de l'opération de recensement biométrique des agents publics est effective depuis le début de la semaine en cours. Cette phase est essentiellement...

L’armée française dément avoir importé des vaccins au Gabon

En pleine pandémie de coronavirus, les réseaux sociaux s’étaient enflammés, mi-mai, suite à l’arrivée par avion français d’une boîte avec inscription “sérums, réactifs et...