Le personnel de la filiale gabonaise de l’United Bank for Afrique (UBA) observe depuis quelques jours un mouvement de grève pour exiger le départ du directeur général, Beaudaire Mbania, qu’il récuse pour qualification douteuse.

‘’Il semble que notre directeur général ne soit pas titulaire d’une licence pour pouvoir exercer dans le domaine bancaire’’, a expliqué une employée de la banque sous couvert de l’anonymat.

Outre le départ du directeur général, les grévistes, qui estiment que le régime des employés de l’UBA dans d’autres pays est plus avantageux, réclament aussi l’application de la convention collective, l’harmonisation des salaires, l’octroi des crédits aux employés à des taux préférentiels. Née en 1961 des cendres de la défunte British and French Bank Limited, filiale de la Banque national de Paris (BNP), installée au Nigeria depuis 1949, UBA est présent au Gabon depuis novembre 2009 avec deux agences à Libreville.

Avec un bilan de plus de 4000 milliards de FCFA et un portefeuille clientèle d’au moins six millions de comptes. UBA déploie ses activités en Afrique (Nigeria, Ghana, Cameroun, Côte-d’Ivoire, Ouganda), en Amérique (New-York, îles caïmans) et en Europe (Angleterre).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here