La présidence de la République gabonaise, via un communiqué parvenu ce mardi soir à la Rédaction de Gabonews, dénonce avec ‘’ la dernière vigueur’’ les propos d’André Mba Obame concernant ‘’ le prétendu complot visant à attenter à sa vie’’ tout en demandant à « la communauté nationale et internationale de ne prêter aucun crédit aux élucubrations diffamatoires d’un politicien mû par la seule volonté de semer le trouble dans les esprits en nuisant aux institutions nationales ».
Texte intégral

« Depuis quelques jours, Monsieur André Mba Obame, député à l’Assemblée nationale (Haut Komo), se répand dans les médias nationaux et internationaux ainsi qu’auprès des chancelleries étrangères sur un rocambolesque et prétendu complot visant à attenter à sa vie et qui prendrait sa source à la Présidence de la République.

Ce scenario sorti de l’imagination fébrile et schizophrène de M. André Mba Obame prêterait à sourire si les faits évoqués n’étaient aussi graves.

La Présidence de la République gabonaise dénonce avec la dernière vigueur de tels propos dont l’objectif unique est d’offrir à leur auteur une nouvelle occasion de se donner en spectacle pour essayer vainement d’échapper à la justice de son pays.

A cet égard, il convient de rappeler ce qui suit:

– Après une campagne fondée sur le repli identitaire et au cours de laquelle il a, sans vergogne, affirmé détenir, la clé de la fraude qui allait lui donner la victoire, il n’est arrivé qu’en troisième position lors de dernière élection présidentielle.

– M. Mba Obame a appelé l’armée à faire un coup d’Etat dans les pages d’un magazine panafricain; il n’a guère été entendu.

– M.Mba Obame a appelé à des journées « villes mortes », les Gabonais l’ont ignoré.

– M.Mba Obame s’est auto proclamé président de la République avant d’appeler les Gabonais à l’insurrection; le peuple gabonais ne l’a pas suivi.

– Tout ce qui précède démontre à suffisance le peu de crédit et de légitimité dont dispose M. André Mba Obame au Gabon.

A la suite de son auto proclamation comme président de la République, M Mba Obame s’est redu coupable d’un certain nombre d’infractions punies par la loi et qui ont emmené la justice à demander la levée de son immunité parlementaire.

La procédure de levée de cette immunité a été conduite et réalisée dans les règles de l’art malgré les manœuvres grossières dilatoires de M André Mba Obame.

M André Mba Obame, ministre de l’Intérieur de triste souvenir, prête à autrui des pratiques dont il a dû user dans ses fonctions antérieures. Il ne trompera donc personne.

Le Gabon est un état de droit qui garantit la sécurité, l’intégrité et les droits des citoyens, même délinquants ou criminels.

Aucun citoyen n’étant au-dessus de la loi, M André Mba Obame devra répondre devant la justice des faits qui lui sont reprochés.

La présidence de la République Gabonaise prie la communauté nationale et internationale de ne prêter aucun crédit aux élucubrations diffamatoires d’un politicien mû par la seule volonté de semer le trouble dans les esprits en nuisant aux institutions nationales ».

GN/11

Mis à jour ( Mercredi, 18 Mai 2011 12:31 )

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here