Il s’est tenu ce mercredi, 29 juin 2011 à l’hôtel LAICO Libreville, une réunion de concertation entre la société civile et les partis politiques en présence des Représentants des Ambassades des Etats Unis, de la France et de l’Union Européenne sur le processus électoral et l’environnement démocratique au Gabon.

Au terme de cette concertation, les deux parties se sont accordées de ce qui suit :

  1. Réformer fondamentalement la cour constitutionnelle
  2. Réviser la loi électorale
  3. Réformer le Conseil National de la Communication
  4. Réformer la CENAP en intégrant les membres de la société civile
  5. Ramener le mandat présidentiel à cinq (5) ans renouvelable une seule fois
  6. Faire voter les militaires hors des casernes comme tous les citoyens et en civil
  7. Revenir aux élections à deux tours
  8. Procéder au redécoupage électoral en tenant compte du facteur démographique
  9. Impliquer les partenaires au développement dans le processus de transparence électorale
  10. Introduire la biométrie dans la confection du fichier électoral
  11. Ouvrir les médias publics à tous les acteurs de la Nation
  12. Modifier la constitution par voie référendaire pour intégrer toutes les réformes
  13. Mettre en place une Commission tripartite majorité, opposition, société civile chargée de la mise en œuvre de toutes les réformes.

Toutes ces priorités énoncées par la société civile et les partis politiques concernées sont des conditions sans lesquelles, il n’y aura pas d’élections au Gabon, les prochaines législatives comprises. Le cas échéant, ils se réservent le droit d’entreprendre des actions d”envergure, visant à amener le gouvernement à adopter les mécanismes nécessaires à la transparence électorale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here