150 défenses d’éléphants et 200 fusils de chasse saisis pendant plusieurs années par les services provinciaux des forces de sécurité, du WWF et des Eaux et Forêt du Woleu-Ntem ont été recensés, immatriculés, mesurés et prélevés en début de semaine au tribunal de première instance d’Oyem par des service agrées de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) du Gabon.
Cette opération qui a enregistré la participation du conservateur du parc de Minkébé, Hérvé Ndong Allogho et de son adjoint Honoré Nguele Nguele, ainsi que du greffier en chef du tribunal d’Oyem, responsable des saisies, Adrienne Nkili, vise l’élaboration d’outils permettant à l’ANPN de mettre en place une base de données sur les défenses d’ivoire et les fusils saisis dans le réseau des aires protégées.

Rappelons que l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) du Gabon a été créée en 2007. Elle est un établissement public chargé de gérer le réseau des aires protégées du Gabon compte tenu de la problématique du braconnage et la lutte contre le trafic d’ivoires qui prend des proportions alarmantes au Gabon l’on a 13 parcs nationaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here