France/biens mal acquis: Robert Bourgi a été entendu par les juges

L’avocat Robert Bourgi, ancien conseiller officieux du président français pour l’Afrique, a été entendu jeudi après-midi par les juges chargés de l’enquête sur les biens mal acquis en France par trois chefs d’Etat africains, a-t-on appris de source proche de l’enquête.

Entendu en qualité de témoin, Robert Bourgi a toutefois expliqué ne rien connaître des détails de ce dossier, a déclaré à la sortie de l’audition Me William Bourdon, avocat de l’ONG anticorruption Transparency International (TI), partie civile dans ce dossier.

Il dit qu’il a tout appris par la presse concernant le patrimoine acquis en France par plusieurs chefs d’Etat africains, a expliqué Me Bourdon. Ce n’est pas crédible, a jugé Me Bourdon selon qui Bourgi sait tout de (la) vie des chefs d’Etat concernés.

C’est tout juste s’il n’est pas tombé de sa chaise quand il a lu la presse, a ironisé Me Bourdon qui se demande si Bourgi a peur d’être pris dans des liens de complicité avec les chefs d’Etat africains.

Cette audition avait été demandée par Transparency International (TI) à l’origine de la plainte ayant débouché fin 2010 sur une enquête sur l’acquisition en France d’un important patrimoine par Denis Sassou Nguesso, du Congo, Teodoro Obiang, de Guinée équatoriale, et le défunt chef d’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba.

Tous les trois sont cités par Robert Bourgi comme ayant fait partie des chefs Etat africains qui auraient, selon lui, alimenté les fonds occultes destinés à l’ancien président français Jacques Chirac, à son ex-Premier ministre Dominique de Villepin et au leader d’extrême droite Jean-Marie Le Pen.

Mi-septembre, l’avocat franco-libanais a accusé des présidents africains d’ex-colonies françaises d’avoir versé 20 millions de dollars transportés dans des mallettes à M. Chirac et M. de Villepin, entre 1997 et 2005.

L’avocat avait notamment affirmé que cinq chefs d’Etat africains -Abdoulaye Wade (Sénégal), Blaise Compaoré (Burkina Faso), Laurent Gbagbo (Côte d’Ivoire), Denis Sassou Nguesso et Omar Bongo- avaient versé des fonds en espèces (environ 10 millions d’euros) pour la campagne de Jacques Chirac en 2002.

M. Bourgi est par la suite revenu sur ses accusations visant Abdoulaye Wade, ce dernier renonçant en retour à une plainte en diffamation contre l’avocat.

Robert Bourgi a été entendu le 22 septembre par les policiers de la brigade financière dans le cadre de l’enquête ouverte le 13 septembre après ses propos dans la presse.

Sa mémoire qui s’est réveillée brutalement avec un grand sursaut moral, reste très, très sélective, a relevé Me Bourdon.

Transparency et une autre ONG, Sherpa, ont annoncé jeudi une nouvelle plainte avec constitution de partie civile pour que l’enquête sur les biens mal acquis soit étendue à de possibles nouvelles acquisitions.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Covid-19 : 81.366 prélèvements dont 7 646 cas testés positifs

Depuis le début de la pandémie du Coronavirus, 81.366 personnes ont été prélevées dont 7.646 déclarées positives au 3 août. A cette date, 5.408...

Indemnité Covid-19 : Du retard à l’allumage ?

L’indemnité Covid-19 annoncée le 21 mai dernier, par le président Ali Bongo, n’a toujours pas été versée aux concernés. Un retard qui interpelle alors...

Transport aérien : Asky reprend ses vols vers Libreville et 15 autres destinations

L’agence nationale de l’aviation civile (Anac) a annoncé, le 3 août, que la compagnie aérienne Asky Airlines a repris ses vols à destination de...

Electricité : La SEEG évalue ses ouvrages hydroélectriques

La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a entrepris le 30 juillet dernier, une visite d’inspection de ses ouvrages en cours de maintenance...

Coronavirus : Déjà 50 décès au Gabon

Avec un nouveau décès au Coronavirus déclaré le 1er août, le Gabon compte désormais 50 morts du Covid-19 depuis le début de la pandémie...

Pétrole : Les efforts du Gabon pour attirer les investisseurs plombés par la Beac ?

Les nouvelles règles sur les devises de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) fait grincer les dents des opérateurs pétroliers au Gabon....

Suivez-nous!

1,337FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : 81.366 prélèvements dont 7 646 cas testés positifs

Depuis le début de la pandémie du Coronavirus, 81.366 personnes ont été prélevées dont 7.646 déclarées positives au 3 août. A cette date, 5.408...

Indemnité Covid-19 : Du retard à l’allumage ?

L’indemnité Covid-19 annoncée le 21 mai dernier, par le président Ali Bongo, n’a toujours pas été versée aux concernés. Un retard qui interpelle alors...

Transport aérien : Asky reprend ses vols vers Libreville et 15 autres destinations

L’agence nationale de l’aviation civile (Anac) a annoncé, le 3 août, que la compagnie aérienne Asky Airlines a repris ses vols à destination de...

Electricité : La SEEG évalue ses ouvrages hydroélectriques

La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a entrepris le 30 juillet dernier, une visite d’inspection de ses ouvrages en cours de maintenance...

Coronavirus : Déjà 50 décès au Gabon

Avec un nouveau décès au Coronavirus déclaré le 1er août, le Gabon compte désormais 50 morts du Covid-19 depuis le début de la pandémie...