Pierre Mamboundou : Celui qui ne voulait pas être des convives

Si une télévision publique interrompre à plusieurs reprises ses programmes pour annoncer une nouvelle, c’est que celle-ci est de toute première importance. Et la Télévision gabonaise n’a pas dérogé à cette règle pour annoncer, samedi 15 octobre dernier, sur le coup de 23 heures, le décès par suite de « crise cardiaque » de l’historique opposant, Pierre Mamboundou.

En effet, hormis le père Paul Mba Abéssolé (qui a fini par rejoindre avec armes et bagages le pouvoir en place), s’il est un opposant au Gabon qui a fait vaciller de toute sa carcasse le clan Bongo au pouvoir, ce fut bel et bien Pierre Mamboundou, le charismatique leader de l’Union du peuple gabonais (UPG), fondée le 14 juillet 1989.

Ingénieur des postes de son état et cadre de l’Organisation internationale de la Francophonie à l’époque, il eut maille à partir avec le clan Bongo, écopa d’une peine de 10 ans de prison par contumace, mais n’en resta pas moins intransigeant et audacieux.

Et contre vents et marées, il se présentera successivement à la présidentielle de 1996, à celle de 1998 et à celle de 2005 contre Omar Bongo Ondimba. En 2009, il croisera le fer contre Ali, le fils, et sera officiellement deuxième dans un scrutin présidentiel à un tour.

Que ce soit dans le cadre du travail parlementaire ou lors des concertations politiques, ses prises de positions avaient du relief tant il avait compris la nécessité de ne pas succomber à la tentation de trop s’approcher du marigot politique du pouvoir en place.

On se souvient que, ces derniers temps, approché par la société civile, il avait rejoint le mouvement « ça suffit comme ça », au sein duquel se trouve l’ensemble de l’opposition pour revendiquer le report des législatives du 17 décembre prochain en vue de l’introduction de la biométrie dans le processus électoral.

Grugé plusieurs fois lors des scrutins, il n’entendait plus être le dindon de la farce politique qui se joue dans son pays et semblait avoir fait de la biométrie la potion antifraude électorale ; il ne ménageait guère ses efforts à cet effet, mais il n’ignorait aucunement que l’acceptation de cette requête matricielle de l’opposition ne pouvait se faire au forceps mais sur la base d’une concertation avec le pouvoir.

C’est certainement ce qui explique que, de septembre 2010 à la veille de sa mort, il rencontrait régulièrement Ali Bongo Ondimba pour le convaincre d’accepter d’aller vers la biométrie, sa dernière revendication ; mais à l’évidence, à Libreville, le pouvoir n’en veut pas.

Boureima Diallo — L’Observateur Paalga

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Covid-19 : l’impérieuse évaluation de la riposte

La 4e édition de la Journée nationale de l'évaluation (célébrée chaque 30 mai au Gabon) est passée sous silence, en raison du nouveau coronavirus....

Madeleine Berre : Le Bilan d’étape des réformes engagées

Nommée au ministère de l’Emploi, de la Fonction Publique, du Travail, de la Formation professionnelle, chargé du Dialogue social, le 12 janvier 2019, Madeleine...

Covid-19 : Estelle Ondo indexe la violation des libertés quant à la fermeture des églises

La prolongation de la fermeture des lieux des culte décidée par le gouvernement en raison du Covid-19 est résolument une violation des libertés, selon...

Prise en charge du ticket modérateur : Ali Bongo béni par les Gef

Effective depuis le 27 avril, la prise en charge du ticket modérateur des Gabonais économiquement faibles (Gef) est une véritable bouffée d’oxygène sanitaire. Les...

Parlement : Trois nouveaux textes adoptés au Sénat

C'était au cours d'une séance plénière, présidée par Mme Lucie Milebou Aubusson-Mboussou. En présence de plusieurs membres du gouvernement. Entre autres, le ministre d'État...

Owendo : kits alimentaires de Bongo Valentin au 2e arrondissement

Les habitants du 2e arrondissement de la commune d'Owendo reçoivent, depuis lundi, des kits alimentaires, don du Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Nourredin Bongo...

Suivez-nous!

1,335FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : Le Gabon en phase critique de l’épidémie

Selon le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil), le pays est en phase...

Covid-19 : la vie prend-elle le pas sur les mesures barrières ?

Doit-on parler d'inconscience, d'irresponsabilité, d'insouciance ou d'imprudence des populations au moment où, un peu partout, en dépit de la nécessité de respecter les mesures...

Covid-19 : communication et sanction doivent aller de pair

Les multiples sorties auxquelles se livrent les autorités administratives jouant un rôle de premier plan dans la lutte contre la propagation du Covid-19, ressemblent...

Gabon | Investissement : Vous pourrez désormais créer votre entreprise en ligne !

Dans le cadre de l’amélioration de son climat des affaires après la perte de précieux points dans les derniers classements du rapport Doing Business,...

Total Gabon : 30 milliards de dividende payables à partir du 11 juin

Les actionnaires de Total Gabon percevront à partir du 11 juin prochain leur dividende net d’impôts au titre de l’exercice 2019 de 11 dollars...