Une bonne et convaincante équipe du Gabon a perdu sur le fil (2-1) face au Ghana en match amical de préparation pour la CAN Orange 2012 disputé ce mardi en France. Crédité d’une bonne prestation tout au long de la partie face aux vices-champions d’Afrique, le Gabon a véritablement montré un meilleur visage et confirmé sa bonne deuxième mi-temps face au Brésil en match amical joué jeudi dernier à Libreville.

Bien entrés dans la partie contrairement à leur entame face au Brésil, les Panthères ont bien maîtrisé l’adversaire et le jeu, réussissant notamment à enchaîner de bons mouvements collectifs orchestrés par les milieux Palun et Madinga.

Le but encaissé sur penalty (10ème minute)contre le court du jeu ne freine pas l’élan des panthères qui seront récompensées par l’égalisation signée Eric Mouloungui qui catapulte de la tête un coup franc du remuant Stéphan Nguema (45ème minute).

En seconde mi-temps, les Panthères ont poursuivi sur le même tempo, multipliant les offensives et se montrant dangereuses avec le trio offensif Aubameyang, Mouloungui, Ngema qui se heurté toutefois à une bonne défense ghanéenne.

La défense gabonaise, moins frileuse que lors du dernier match face au Brésil, a bien tenu le coup en l’absence d’Ecuelé Manga. Poussif et hésitant contre le Brésil, Ebanega Ekwa a tiré son épingle du jeu dans une défense qui
a tenu jusqu’à l’ultime minute de jeu avant de céder une seconde fois sur un corner d’André Ayew repris victorieusement de la tête par Derek Asamoah (90ème minute).

Bonne prestation dans l’ensemble des protégés de Gernot Rohr qui confirment la bonne progression à tous les compartiments du jeu.

Si Didier Ovono a encore fait forte impression sur quelques arrêts décisifs notamment cette claquette sur un tir vicieux d’un attaquant ghanéen (89è) et sur une sortie au pied d’un adversaire qui filait seul au but, la défense, en général, a été moins frileuse, mieux articulée et plus compacte.

Le milieu de terrain a été bien tenu par Palun et Madinda qui ont fourni beaucoup d’efforts dans la récupération et la relance du ballon vers le trio d’attaque Aubameyang, Mouloungui et Nguema.

Le trio d’attaquants gabonais a beaucoup gêné l’arrière garde des Black Stars par des actions provocantes au pied ou en « une-deux ».

L’ensemble de la prestation des Panthères peut augurer de beaux lendemains pour la suite, à la veille de la CAN 2012.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here