La diaspora gabonaise de Paris a pris part dimanche à la grande fête des nations organisée par Charisma Eglise Chrétienne, la plus grande église évangélique de France avec plus de 15.000 membres située dans la banlieue parisienne de Blanc Mesnil.

Sous la responsabilité de Jules Tati et Ferdinand Moukété, plus de 30 jeunes gabonais, fidèles de cette église ont arboré des marinières aux couleurs vert, jaune et bleue et ont présenté aux nombreux invités en un temps bref ce que ce petit et beau pays d’Afrique centrale a de plus particulier sur le plan artistique. Ils ont déboulé et de la plus belle manière, l’Elone, le Ndjembé, le Ngouata sous les applaudissements du public.

Le régal des mets gabonais est intervenu au dernier moment, après le défilé de plus de 80 nations, à la très grande satisfaction des convives dont l’appétit allait grandissant. Sur le buffet trônaient entre autres : le poisson fumé au folong, la viande de brousse dans la sauce odika, les aubergines, le poisson salé, les feuilles de manioc, les atangas, la banane, le manioc, etc.

L’un des temps fort de cette grande fête chrétienne a été aussi le concert de l’américain Ron Kenoly.
La Fête de nations est un élan de solidarité et de réconfort spirituel indispensable pour les fidèles de Charisma sous l’égide du pasteur Nuno Pedro. Cette année la Côte d’Ivoire a été à l’honneur car la crise postélectorale qui a considérablement endeuillée ce pays n’a pas laissé les chrétiens de France indifférents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here