Les électeurs gabonais ont commencé à voter samedi à 08h00 locales pour des législatives qui semblent déjà acquises au Parti démocratique gabonais (PDG) du président Ali Bongo, en l’absence d’une partie de l’opposition dont certains membres ont appelé à entraver le scrutin.

A l’école publique Ba-Oumar du quartier Bas de Gué-gué de Libreville les opérations ont débuté avec une heure de retard, avec seulement quatre votants. A l’école communale de Medoune (nord), un retard et un manque d’affluence identique ont été constaté par un journaliste de l’AFP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here