Au Gabon, la coalition du président Ali Bongo au pouvoir a remporté 95% des sièges aux élections législatives de samedi dernier, renforçant sa mainmise sur ce pays producteur de pétrole et déclenchant des accusations de fraude de l’opposition.

Le Parti démocratique gabonais (PDG), parti d’Ali Bongo, a remporté 113 des 120 sièges de l’assemblée, selon les résultats communiqués tard mercredi soir par le gouvernement. Son allié, le Parti gabonais du centre indépendant (PGCI), a obtenu un siège. Le taux de participation s’élève à 34%.

Les partis d’opposition, qui ont remporté les six sièges restants, avaient appelé à un boycott des élections après que le gouvernement a rejeté leur demande d’introduire des cartes électorales et des kits d’inscription biométriques afin de réduire le risque de fraude.

Reuters

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here