spot_imgspot_img

Confirmation du raz-de-marée PDG à l’Assemblée nationale

Alors que la Cour constitutionnelle vient de conforter la victoire du parti au pouvoir lors des législatives de décembre dernier, le pays est dans l’attente de la démission du Premier ministre Paul Biyoghé Mba.

C’est sans grande surprise que la Cour constitutionnelle a validé, dans la nuit du 11 au 12 février, l’écrasante victoire du Parti démocratique gabonais lors des élections législatives du 17 décembre 2011.

Après avoir vidé le contentieux, notamment quelque 45 recours en annulation, le scrutin législatif a donné les résultats suivants : le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) obtient plus de 100 députés sur 120, six circonscriptions devant revoter et au moins cinq non-PDGistes étant élus. L’Union du peuple gabonais (UPG), un des principaux partis d’opposition, qui a accepté d’aller aux élections, n’a obtenu aucun siège. Selon des chiffres officiels, le taux d’abstention s’est élevé à 65,72%.

Après cette délibération de la Cour constitutionnelle, le pays est maintenant dans l’attente de la démission, dans les meilleurs délais, du Premier ministre prévue par la Constitution. Le président pourrait choisir de le reconduire ou non.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES