Démission réglementaire de Paul Biyoghe Mba

Le Premier ministre gabonais, Paul Biyoghe Mba, a donné sa démission au président Ali Bongo Ondimba le 13 février, suite à la validation des résultats des dernières législatives par la Cour constitutionnelle. Un acte qui intervient conformément aux dispositions de l’article 34 de la Constitution.

Paul Biyoghe Mba démissionne de son poste de Premier Ministre.

Comme l’exige l’article 34 de la Constitution gabonaise, le chef du gouvernement gabonais, Paul Biyoghe Mba, a déposé sa démission au président Ali Bongo Ondimba.

Selon l’article sus cité, «les fonctions du gouvernement cessent à l’issue de la prestation de serment du président de la république, de la proclamation des résultats des élections législatives par la Cour constitutionnelle et en cas de vacance de la présidence de la république pour quelque cause que ce soit ou d’empêchement définitif du président de la République. Dans tous les cas, le gouvernement assure l’expédition des affaires courantes jusqu’à la formation d’un nouveau gouvernement».

«Je suis allé remettre la démission du gouvernement au chef de l’Etat. La Cour a proclamé les résultats des législatives du 17 décembre et conformément aux dispositions de la Constitution les fonctions du gouvernement cessent à partir de la proclamation de ces résultats», a déclaré Paul Biyoghe Mba dès la sortie de son audience avec le président Ali Bongo Ondimba.

L’équipe gouvernementale actuelle expédiera donc les affaires courantes en attendant la nomination du nouveau Premier ministre et de son gouvernement, au sujet desquels aucune loi ne fixe de délai.

La question qui taraude actuellement les esprits des observateurs et de l’opinion est celle de savoir si Paul Biyoghe Mba sera reconduit ? Il risque toutefois d’être en concurrence avec d’autres hommes forts, dont les noms circulent dans les couloirs du Palais présidentiel et des ministères, on parle notamment de Léon Nzouba, l’actuel ministre de l’Equipement, d’Adrien Nkoghé Essingone, ancien ministre de l’Habitat et ex-directeur général des Caisses de stabilisation et de péréquation (Caistab) ou encore de Magloire Ngambia, le ministre de l’Économie. Ali Bongo Ondimba pourrait par ailleurs décider de nommer un «homme neuf qui fait l’unanimité au plan national», ainsi que l’envisagent certains observateurs.

Plusieurs cas de figure sont donc à envisager. Soit le président choisit de poursuivre dans la logique géopolitique actuelle qui veut que la primature soit toujours occupée par un originaire de la province de l’Estuaire particulièrement de la communauté Fang, soit il décide de rompre avec cette logique en portant son choix sur une autre communauté d’une autre province.

Biyoghe Mba avait été nommé Premier ministre par la présidente intérimaire du Gabon Rose Francine, actuelle présidente du Sénat, quelques semaines après la mort du président Omar Bongo, en juin 2009. Il avait été reconduit par le président Ali Bongo en octobre 2009, après son élection

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,335FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....