Gabon/ Réfugiés congolais: Le choix entre le rapatriement volontaire et l’intégration locale




Les réfugiés congolais vivant au Gabon ont le choix entre le rapatriement volontaire et l’intégration locale, selon les propositions faites au sortie d’une réunion tenue samedi à Libreville entre le Haut Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés (HCR), le gouvernement gabonais et les réfugiés.

Les agents de la représentation onusienne au Gabon ont expliqué que la réinstallation n’est pas une alternative aux deux autres principales options que sont le rapatriement volontaire et l’intégration au Gabon.

En visite de travail au Gabon, Stefano Sévère, représentant régional du HCR, a réitéré la position de cet organisme.

« La fin du statut de ces personnes est effectivement entrée en vigueur le 11 novembre 2011 », a-t-il déclaré.

« Nous leur avons proposé de les assister une dernière fois pour leur retour au Congo, en mobilisant des fonds suffisant », a-t-il expliqué.

Entre le rapatriement volontaire et l’intégration locale, le choix doit donc être fait, a-t-il conclu.

Depuis deux semaines, un groupe d’anciens réfugiés congolais s’étaient installés à l’entrée du bureau du HCR au Gabon, entravant ainsi son accès.

Ces derniers revendiquaient la réinstallation dans un pays tiers.

Quelques 3 200 réfugiés congolais sur 11 000 ont souhaités rester au Gabon et bénéficient, actuellement, de la résidence, après avoir obtenu une carte de séjour.






You must be logged in to post a comment Login