Une fuite de gaz sur un gazoduc sous-marin va entraîner des coupures d’électricité à répétition pendant plusieurs jours à Libreville dont la population est estimée à 700.000

habitants, selon un communiqué du ministère de l’Energie publié mercredi dans la presse gabonaise. “La société Perenco (pétrolier franco-britannique 3e producteur de pétrole

gabonais) a noté une baisse de pression au poste de livraison de Libreville. Ce constat est consécutif à une fuite identifiée (…) dans l’estuaire du Komo”, la baie où se trouve Libreville, selon le texte. Un gazoduc relie les champs pétroliers et de gaz du sud-ouest du pays à la

capitale pour la production d’électricité par la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) filiale du groupe Véolia, qui “procédera à une fourniture rotative de l’électricité jusqu’au retour progressif à la normale” à Libreville.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here