La Banque africaine de développement (BAD) annonce l’ouverture d’un nouvel appel à propositions du fonds Migration et développement (FMD) capable de financer jusqu’à 360 000 euros par projet, selon un communiqué de l’institution que s’est procuré Gabonews.

Ouvert du 15 avril au 31 mai 2012, le FMD cible les porteurs de projet établis uniquement en Afrique centrale et dans l’océan Indien.

Les pays éligibles sont donc, le Gabon, le Tchad, la RCA, le Cameroun, le Congo, la RDC, le Burundi, Sao Tome et Principe, le Rwanda, la Guinée Equatoriale, les Comores, l’île Maurice, Madagascar, l’Angola et les Seychelles.

Selon le communiqué, les subventions du FMD ciblent les projets promoteurs du développement local et l’investissement productif dans les pays d’origine des migrants en Afrique, avec l’aide des diasporas africaines. Les lauréats bénéficieront de subventions pouvant atteindre 360 000 € pour la mise en œuvre de leur projet.

Les porteurs de projets devront démontrer une expérience avérée dans les domaines de la réduction des pratiques financières informelles, de l’augmentation des richesses ou de la création d’emplois en Afrique. Pour être éligibles, les porteurs de projets doivent être officiellement enregistrés et autorisés à exercer en Afrique, affirme la même source.

Au titre du volet développement local dans les pays d’origine des migrants, les projets éligibles, de préférence portés par des organisations à but non lucratif, devront être mis en œuvre en partenariat avec des associations de migrants.

Les subventions proposées vont de 30 000 à 70 000 euros, avec un plafond de 200 000 € pour les projets portés par un groupe d’associations constituées en consortium et encouragées à postuler. Une contribution financière (et non en valorisation) à hauteur de 30% pour du budget total du projet est requise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here