Le groupe pétrolier français Maurel et Prom, focalisé sur l’Afrique et l’Amérique du Sud, a annoncé jeudi un bond de 56% de son chiffre d’affaires au premier trimestre, à 132,8 millions d’euros, grâce à l’envolée des cours du brut et au démarrage de sa production en Colombie.

Cette progression résulte, selon un communiqué du groupe, de l’augmentation des cours du pétrole brut, avec un prix moyen du baril au Gabon (pays où il réalise la quasi-totalité de son chiffre d’affaires) de 118,1 dollars sur le trimestre, contre 102,5 dollars un an plus tôt.

De plus, le groupe a commencé au cours du trimestre à vendre du pétrole extrait du gisement de Sabanero, en Colombie, qu’il a commencé à exploiter à la mi-décembre, générant un chiffre d’affaires de 3,1 millions d’euros.

Au niveau opérationnel, la production totale du groupe a atteint 17.493 barils par jour (b/j), contre 17.338 b/j un an plus tôt. Le groupe souligne qu’elle a été amputée de près de 800 b/j au Gabon en raison d’un glissement de terrain qui a interrompu fin janvier le fonctionnement de deux puits sur le gisement d’Omoc-Nord. Cet incident devrait faire ressentir ses effets jusqu’à la fin du troisième trimestre.

Quand à la Colombie, l’extraction du gisement de Sabanero a démarré le 17 décembre dernier. A la fin mars, sept puits étaient en activité produisant plus de 1.863 b/j, mais des travaux ont réduit ultérieurement le débit du champ de moitié pendant une semaine, note le groupe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here