La ligne d’abonné digitale asymétrique (ASSL), qui dessert déjà dix villes du Gabon, va être étendue à plusieurs autres localités du pays, offrant la possibilité au plus grand nombre d’accéder facilement à Internet, avec tout ce que cela implique comme effets bénéfiques sur le développement socio-économique national, a annoncé récemment le directeur général de Gabon Télécom, Lhoussaine Oussalah

A l’instar des pays avancés dans le domaine des télécommunications, l’accès ‘’facile’’ à la téléphonie mobile et à Internet au Gabon s’avère une indéniable nécessité. Cela est d’autant plus important que cette nouvelle technologie de l’information et de la communication est au centre de stratégies de développement de l’économie nationale. De belles avancées sont envisagées pour cette année 2012, afin de permettre au Gabon de relever tous les défis de développement socio-économique, et rester connecté au monde entier. En effet, la récente couverture raccordée de la ligne d’abonné digitale asymétrique (ADSL) qui dessert déjà 10 localités, de Libreville à Franceville, et d’Oyem à Tchibanga, en passant par Gamba et Moanda, sera étendue aux chefs lieux de l’Ogooué-Ivindo et de l’Ogooué-Lolo, précisément Makokou et Koula-Moutou. Car, à travers cette ligne d’abonné digitale destinée au grand public, chacun devrait exercer sa profession, disposer d’un outil pour faciliter les apprentissages, ou plus généralement communiquer à un rythme moderne. D’où l’installation d’un câble sous marin SAT-3 qui vise la satisfaction des besoins en bande passante internationale et de commercialiser des services internationaux internet et voix. C’est ainsi qu’au cours de la fin du mois de décembre 2011, Gabon Telecom a compté plus de 23500 abonnés Internet, en augmentation de 7 % par rapport à l’année précédente. Ce qui veut dire que le segment Internet du Gabon connaît des démarches significatives. Aussi, en ce qui concerne le réseau filaire ‘’multi services’’, donc le téléphone et l’Internet, il sera étendu dans la zone Nord de Libreville, et dans la périphérie de Port-Gentil, avec également l’extension de la bande passante entre Libreville et Port-Gentil. A ce niveau, il s’agit d’une réalisation indispensable à l’amélioration des synergies entre les deux principaux centres économiques du pays. Par ailleurs, à Libreville, le réseau de la fibre optique, au stade de l’Amitié, a été étendu à quatre hôtels et deux hôpitaux, offrant un débit d’environ 155 mb/ seconde sur chacun des sites. Dans le reste de la ville, ce ne sont pas moins de 13 sites qui ont été desservis par le faisceau hertzien avec ‘’fast Ethernet’’, offrant un débit de 100 mb/ seconde par site desservi. D’autant plus que ces investissements devront permettre au commun des gabonais d’accéder à l’internet, des prestations seront proposées à des coûts très accessibles, grâce notamment aux baisses de tarifs annoncées récemment par Gabon Télécom sur l’accès à L’ADSL.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here