Projet d’Identité Biométrique Officielle du Gabon (IBOGA)

Projet d’Identité Biométrique Officielle du Gabon (IBOGA)
Le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de l’Immigration et de la Décentralisation, Jean François Ndongou a procédé ce vendredi dans la capitale gabonaise au lancement officiel du long processus de l’intégration de la biométrie dénommé : « Projet d’Identité Biométrique Officielle du Gabon (IBOGA) ».

La cérémonie officielle de lancement du projet IBOGA s’est déroulée en présence d’un parterre d’invités dont des membres du gouvernement, des acteurs politiques, membres de la société civile et des représentants de l’entreprise adjudicataire du marché, Gemalto.

La cérémonie du jour est l’aboutissement d’un long processus démarré au sortir de l’élection présidentielle de décembre 2005 avec la classe politique qui s’était retrouvée autour du défunt Président de la République, Omar Bongo Ondimba pour renforcer les conditions de transparence dans l’organisation des élections au Gabon au regard des griefs constatées aux lendemains des différents scrutins. Processus visant le renforcement de la démocratie et de l’état de droit au Gabon.

A en croire l’entreprise Gemalto le projet se focalise sur quatre points clés tenant compte de l’urgence du calendrier électoral. C’est pourquoi le projet s’attaquera prioritairement à la fiabilisation de la liste électorale, avant le fichier d’état civil.

Ces priorités sont: la « création d’identification pour chaque citoyen dans le registre d’état civil », la « garantie de l’unicité des enregistrements des citoyens par la biométrie », le « déploiement d’une infrastructure permettant au citoyen de faire la preuve de son identité dans le cadre de la sphère publique et privées », et la « prise en compte le calendrier électoral ».

Un programme de formation renforcé avec 52 modules est prévu avant la phase expérimentale d’enrôlement qui va mobiliser au mois de septembre 2012, 500.

Placé sous l’autorité du Ministre de l’Intérieur, le projet IBOGA comprend entre autres : un comité de pilotage stratégique constitué du gouvernement et de six représentants des partis politiques dont trois (3) de la majorité et trois de l’opposition ainsi qu’un comité de suivi opérationnel.

La convention entre Gemalto et l’état gabonais a été signée le 22 mai dernier après appel d’offres restreint. Gemalto est présent au Gabon d epuis 2008 et se positionne comme un véritable partenaire des autorités gabonaises dans le cadre de l’ « Emergence » du Gabon numérique.

Son expertise a été reconnue par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garntie Sociale (CNAMGS) ainsi que l’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et des Fréquences (ANINF).

Il faut rappeler que la liste électorale n’étant qu’une infime application de la biométrie, et compte tenu du caractère peu fiable de notre état civil, ceci a conduit le gouvernement dans son appel d’offres, à élargir le champ d’application de cette technologie en termes d’objectifs globaux et spécifiques.

Le lancement officiel du projet IBIGA a été précédé hier par une rencontre de mise au point entre le Ministre de l’Intérieur et la classe politique.

En 2013, le Gabon va orginiser sa toute première élections avec la biométrie. Il s’agit des élections locales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here