Journées économiques et commerciales maroco-gabonaises: Le temps d’un partenariat gagnant-gagnant

Axées sur le thème ‘’Pour un partenariat gagnant-gagnant’’, les Journées économiques et commerciales maroco-gabonaises se sont ouvertes hier à Libreville sous le haut patronage du Premier ministre, Raymond Ndong Sima, et en présence du ministre marocain délégué auprès du chef du gouvernement, chargé des Marocains de l’étranger, Abdelatif Maazouz.

Le Premier ministre, Raymond Ndong Sima, a ouvert hier à Libreville les deuxièmes Journées économiques et commerciales maroco-gabonaises. Ces dernières sont organisées à l’initiative du centre marocain de promotion des exportations en partenariat avec l’Agence de promotion des investissements du Gabon (APIEX).

Ces Journées, qui s’achèvent ce mercredi, s’inscrivent dans la suite logique de la première édition qui a eu lieu en 2010, et qui avait connu un franc succès. Elles permettent, comme l’a rappelé M. Raymond Ndong Sima, de capitaliser, pour les promoteurs des deux pays, les conclusions de la première édition, et surtout de nouer des contacts utiles entre eux.

‘’Je vous encourage à établir des partenariats tous azimuts entre vous, décideurs économiques du Maroc et du Gabon, afin de renforcer les liens séculaires qui unissent nos deux peuples et particulièrement nos chefs d’Etat, le roi Mohamed VI et le président Ali Bongo Ondimba’’, a-t-il indiqué.

Le Premier ministre a souhaité que cette 2e édition permette aux opérateurs économiques des deux pays de s’entendre sur l’essentiel, pour aboutir à la réalisation de projets concrets capables de soutenir la croissance et renforcer le partenariat gagnant-gagnant utile aux deux pays frères.

M. Ndong Sima a enfin demandé aux promoteurs des deux pays de concrétiser, sur le plan économique et commercial, la solidité des relations politiques qui unissent le Maroc et le Gabon. ‘’Je ne doute pas, au regard du large éventail des ateliers sectoriels qui vont se tenir, que vous trouverez matière à aller au-delà des simples déclarations de bonnes intensions. Il vous revient durant ces deux journées de formaliser davantage l’idée ancienne de la mise en place d’un cadre permanent de partenariat réunissant les hommes d’affaires gabonais et marocains’’, a-t-il conclu.

Parmi les autres intervenants à l’ouverture des assises des deuxièmes Journées économiques et commerciales maroco-gabonaises, on note les interventions du ministre gabonais des Petites et moyennes entreprises, de l’Artisanat et du Commerce, Fidèle Mengue M’Engouang, du ministre marocain délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Marocains résidant à l’étranger, M. Abdelatif Maazouz, des directeurs généraux de Maroc Export, M. Saad E. Benabdallah et de l’Agence de promotion des investissements et des exportations, Mme Nina Alida Abouna ; puis celle de M. Amidou Okaba, directeur général de l’économie au ministère gabonais éponyme.

De toutes ces interventions, on retiendra la volonté affichée des gouvernements et promoteurs des deux pays de renforcer et consolider leurs liens de coopération économique et commerciale. Il s’agissait, du côté gabonais, de vanter les opportunités qu’offre le pays, en matière de stabilité politique, des richesses de son sous sol et de son sous-sol (…), afin d’attirer les investisseurs étrangers.

Les 126 opérateurs économiques marocains présents à Libreville devraient identifier plusieurs secteurs d’activités : électricité, nouvelles technologies de l’information et de la communication, bâtiment, énergie, travaux publics, matériaux de construction, textile cuir, industrie métallurgique, industrie pharmaceutique, agroalimentaire (…) Au terme de la cérémonie officielle d’ouverture des Journées maroco-gabonaises, les travaux se sont poursuivis en ateliers.

Les opérateurs économiques gabonais et marocains sont répartis au sein de six ateliers : agroalimentaire, BTP, électricité et énergie, secteur pharmaceutique et médical, NTIC et finances. Ce mercredi est consacré aux échanges entre hommes d’affaires des deux pays, suivis de la visité guidée, à Libreville et dans la zone économique de N’kok, de plusieurs structures économiques gabonaises.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....