Gabon: l’opposition menace de boycotter les élections locales de 2013

L’opposition gabonaise a menacé samedi de boycotter les élections locales de 2013 si elle n’obtenait pas une application plus large de la biométrie, au cours d’une conférence de presse qui a rassemblé toute ses composantes.

L’opposition demande que le projet d’introduction de la biométrie dans le processus électoral ne concerne pas uniquement l’enrôlement lors de la création de la liste électorale, mais aussi un processus d’authentification de chaque électeur lors du vote.

« Nous déclinons notre responsabilité sur les conséquence à venir si le pouvoir persiste dans son refus de prévoir l’authentification des électeurs dans les bureaux de vote », a affirmé Louis Gaston Mayila, président de l’Union pour la nouvelle république (UPNR) et ancien ministre de l’Intérieur.

M. Mayila a souligné que l’opposition ne participerait pas à la commission technique mise en place par le ministère de l’Intérieur tant que cette disposition ne serait pas mise en oeuvre. « On nous demande de nous marier avec une femme qui serait couverte de la tête aux pieds. On nous dit +mariez-vous, vous la verrez une fois rentré à la maison, une fois le mariage terminé+ », a-t-il ironisé.

« Nous ne voulons pas être une simple caution », a affirmé de son côté Richard Moulomba, une figure de l’opposition. Il a soulevé d’autres problèmes à régler, comme l’achat de voix ou l’accès par le seul gouvernement au fichier électoral biométrique informatisé. « C’est comme si vous laissiez un mouton dans une cage avec une panthère », a-t-il dit.

Le président de l’Union nationale (UN, dissoute par les autorités en 2011), Zacharie Myboto, a lancé: « Si toutes les conditions ne sont pas réunies, ne nous demandez pas d’aller aux élections alors que les dés sont déjà pipés ».

Le ministre de l’Intérieur Jean-François Ndongou avait assuré début juin: « le recours à la biométrie participe à la quête permanente d’élections justes et transparentes (…) et vise à la consolidation de l’Etat de droit ».

Depuis 1990, les résultats des élections sont systématiquement contestés par l’opposition. Une partie de l’opposition, qui réclamait la biométrie, a boycotté les législatives de décembre 2011 qui ont vu une écrasante victoire de la majorité présidentielle.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....