La Commission économique pour l’Afrique des Nations Unies (CEA) et la Fondation africaine pour l’innovation (FAI), ont lancé ce mercredi leur appel de participation au Prix de l’Innovation pour l’Afrique (PIA) 2013. Leur objectif est d’encourager le développement de nouveaux produits, d’augmenter l’efficacité et de favoriser la réduction des coûts en Afrique.

Pendant un événement organisé par la CEA et la FAI, des scientifiques, des entrepreneurs et des innovateurs seront invités à proposer des projets qui permettront de réaliser le potentiel de l’Afrique dans les cinq catégories suivantes : 1) agriculture et agribusiness ; 2) applications ICT ; 3) santé et bien-être ; 4) environnement, énergie et eau ; 5) industries de la fabrication et des services.

« L’équipe du PIA est convaincue que les investissements dans l’innovation et les entreprises au niveau local sont la meilleure approche pour développer les capacités de l’Afrique », déclare Walter Fust, président de la FAI. « Ce prix encourage les Africains à développer des approches créatives pour résoudre les challenges quotidiens ».

Seules les innovations proposées par des Africains pour des Africains sont éligibles. Les Africains vivant hors du continent peuvent participer si leurs innovations ont un impact réel en Afrique. La proposition gagnante sera récompensée par un montant en espèces de 100 000 USD. Les deux lauréats recevront chacun 25 000 USD.

Les organisateurs du PIA espèrent aussi stimuler chez les Africains, et les jeunes en particulier, un intérêt accru pour les carrières scientifiques, technologiques et d’ingénierie et pour l’entreprenariat. Les objectifs incluent :

– Mobiliser les dirigeants de tous les secteurs pour favoriser l’innovation en Afrique ;
– Promouvoir l’innovation dans les principaux secteurs d’activité par la compétition ;
– Promouvoir la science, la technologie et l’ingénierie comme des carrières nobles, passionnantes et gratifiantes pour la jeunesse africaine, en présentant les participants récompensés par le Prix ;
– Encourager les entrepreneurs, les innovateurs, les organismes de financement et les services de développement d’entreprise à échanger des idées et explorer de nouvelles possibilités.

Par ces efforts, PIA souhaite obtenir les résultats suivants :

– Commercialisation accrue des résultats de la recherche et du développement en Afrique ;
– Augmentation des financements de nouvelles entreprises, adoption de technologies nouvelles et émergentes, croissance accélérée du secteur privé innovant et dynamique ;
– Progression de l’activité économique et du développement piloté par des Africains avec des résultats durables.

La date limite d’inscription pour le Prix 2013 est fixée au 31 octobre 2012 sans possibilité d’extension.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here