Mba Obame disait avoir été victime d'un mauvais sort vaudou ou d'attaques mystiques. © AFP

André Mba Obame
L’un des principaux opposants gabonais, André Mba Obame, a annoncé samedi par téléconférence son prochain retour au pays, après plus d’un an de convalescence en Afrique du Sud et en France, a constaté un journaliste de l’AFP.

“Treize mois après mon départ du Gabon, d’où je suis parti en chaise roulante, je rentrerai très prochainement sur mes deux jambes”, a annoncé M. Mba Obame par téléphone depuis la France à plus d’un millier de militants de l’Union nationale (UN), un des deux principaux partis d’opposition, dissous par les autorités en 2011.

“Que ceux qui m’ont annoncé comme mort se préparent à lutter contre mon fantôme!”, a ajouté l’opposant, précisant que son retour interviendrait dans “moins d’un mois”.

Ancien ministre de l’Intérieur sous la présidence d’Omar Bongo, André Mba Obame s’était présenté à la présidentielle après le décès de celui-ci en 2009, essuyant un échec face à Ali Bongo, fils du défunt président.

N’ayant jamais reconnu les résultats officiels, M. Mba Obame s’était autoproclamé président du Gabon en janvier 2011, ce qui lui avait valu la dissolution de son parti.

En juin 2011, il avait quitté le Gabon pour l’Afrique du Sud pour raisons médicales, avant de rejoindre la France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here