Jean-François Henin, PDG DE Maurel & Prom. Crédit Photo : BERTRAND GUAY/AFP

Jean-François Henin, PDG DE Maurel & Prom. Crédit Photo : BERTRAND GUAY/AFP
La compagnie pétrolière française Maurel et Prom a annoncé mardi un recul d’environ 5% de son chiffre d’affaires au deuxième trimestre, à cause d’une baisse des prix du brut sur la période et d’un recul de sa production au Gabon, pays clé du groupe.

Entre avril et juin, le chiffre d’affaires a reculé à 93,1 millions d’euros, contre 97,6 millions pour la même période de 2011 (hors production au Nigéria qui a été séparée de Maurel & Prom), indique le groupe dans un communiqué.

Du fait d’un bon premier trimestre (+56%), la progression des ventes reste marquée au premier semestre: +24%, à 225,9 millions. Ce résultat a été légèrement renforcé par les premières productions du nouveau gisement colombien de Sabanero (8 millions d’euros au cours du semestre).

Au Gabon, Maurel & Prom souligne que sa production a été ralentie par un glissement de terrain fin janvier qui avait interrompu le fonctionnement de deux puits sur le gisement d’Omoc-Nord.

Cet incident, dont les effets se feront sentir jusqu’à la fin du troisième trimestre, a entravé la montée en puissance régulière de la production.

La production de Maurel & Prom était en moyenne d’environ 14.700 barils de pétrole par jour (95,7% Gabon, 4,3% Colombie) au cours du premier semestre, contre près de 15.400 barils par jour pour la même période de 2011, alors que la Colombie ne produisait pas à l’époque.

Maurel & Prom s’est scindé en deux sociétés distinctes à la fin de l’année dernière: Maurel & Prom d’un côté et Maurel & Prom Nigéria de l’autre, qui a repris les activités nigérianes de la compagnie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here