M. David Chang, qui dirige le groupe financier américano-chinois « CHANG », vient de proposer au Gabon Economique Club (GEC) qui se veut être un maillon fort entre les institutions publiques du Gabon et les investisseurs privés étrangers, une enveloppe financière de 3 milliards de dollars US en vue de financer les projets d’investissements prioritaires au Gabon, a-t-on appris ce 21 août auprès du président du GEC, Jean Patrick Mackossaud, chef d’entreprise Franco-gabonais installé à Paris.

« Cette enveloppe financière de 3 milliards de dollars US qui intervient au moment où le Gabon célèbre le 52è anniversaire de son indépendance, va nous permettre de financer plusieurs projets de grande envergure pour donner de l’emploi aux jeunes Gabonais rongés par le chômage », nous a confié le président du GEC, dont la mission nodale est de vendre le Gabon comme une destination de premier choix aux investisseurs privés étrangers, par la promotion des différents secteurs à forte valeur ajoutée en adéquation avec la politique de l’émergence prônée par le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo ONdimba, dont les trois piliers stratégiques sont : le Gabon des services, le Gabon vert et le Gabon industriel.

La convention définissant les modalités d’utilisation de cette enveloppe financière sera signée à Hong Kong, selon le Président du G.E.C, qui nous annonce par ailleurs être en négociation avec un opérateur économique européen de grande envergure, capable de proposer des logements sociaux à moins de 10 millions de francs CFA aux familles gabonaises à revenus modestes.

«Nous voulons juste accompagner et soutenir les efforts combien importants du président Ali Bongo Ondimba en matière de construction de logements, afin de permettre aux gabonais économiquement faibles de bénéficier d’un logement décent. Des négociations sont très avancées et d’autres sont également en cours avec le groupe américain KOFFMAN & BROAD », a affirmé M. Jean Patrick Mackossaud, avec joie.

David Chang, qui dirige le groupe financier américano-chinois « CHANG » a déjà réalisé de nombreuses opérations financières sur le continent Africain en matière d’investissements, notamment avec de très grandes banques de l’Afrique de l’ouest.

Il a été séduit par le combat que mène le GEC, lequel combat consiste à rassurer les investisseurs privés étrangers, les accompagner dans l’ensemble de leurs démarches d’implantation, afin de construire ensemble le Gabon de demain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here