Le Conseil national de la Communication (CNC, organe de régulation de la communication audiovisuelle au Gabon) a suspendu lundi pour deux mois les hebdomadaires réputés très proches du pouvoir, “Le Scribouillard” et “Le Gri-Gri de La Griffe” et pour une durée non déterminée la chaîne de télévision privée, TV Mej, indique un communiqué publié par le CNC ce lundi soir.

Selon un communiqué, l’institution reproche aux deux hebdomadaires d’avoir porté atteinte à l’honorabilité de l’ancien Premier ministre, Jean Eyeghe Ndong. L’hebdomadaire Le Scribouillard a titré à la Une : “Jean Eyeghe Ndong, voleur de femmes”. L’article illustré par une caricature de l’ancien Premier ministre quasiment dénudé relate un fait divers soutenant que M. Eyeghe Ndong a été surpris en flagrant délit d’adultère au domicile d’un couple. Les mêmes informations ont été reprises par l’hebdomadaire Le Gri-Gri de la Griffe.

L’ancien Premier ministre, qui a passé à l’opposition en 2009, a nié les affirmations des deux journaux.

La télévision privée à vocation religieuse, TV Mej, a été pour sa part frappé d’abord d’une amende de deux millions de FCFA pour avoir diffusé la semaine dernière un film à caractère pornographique. Ensuite, le média ne disposant pas d’un dossier administratif en règle, le CNC a décidé de suspendre les programmes de la chaîne jusqu’à nouvel ordre.

Il y a quelques semaines, le CNC a infligé une interdiction de paraître pendant six mois aux journaux La Une et Ezombolo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here