Le Gabon envisage d’augmenter sa part de revenus du pétrole et atteindre dans les 5 ans à venir un taux de 30 % puis de 35 à 45% d’ici 20 ans alors qu’ actuellement 20% des profits pétroliers participent au développement du pays depuis plus de 60 ans de production pétrolière.

Le ministre gabonais du Pétrole, Etienne Ngoubou, a rappelé lundi à la presse que le nouveau code pétrolier, en préparation depuis plus d’un an, permettra de maintenir les fonds liés au pétrole sur le territoire national.

« Nous aurons l’opportunité de mobiliser une plus grande partie des revenus liés au pétrole, de maintenir ces fonds au niveau du territoire national et également, de permettre à ces fonds de développer l’économie nationale », a-t-il déclaré.

L’actuel code pétrolier, qui régit à la fois le pétrole et les mines, date de 1962.

M. Ngoubou a souhaité que le Gabon réduise au strict minimum, jusqu’à 90% le volume de gaz qui est brûlé lors de l’extraction du pétrole et de réutiliser ce gaz pour les besoins de l’industrie, principalement pour la production d’électricité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here