La Cour constitutionnelle a validé jeudi, les résultats des élections législatives et communales partielles du 20 octobre dernier sur le 2ème siège de député du département du Komo-Mondah, précisément du district d’Ikoy-Tsini dans la province de l’Estuaire et le renouvellement des 15 membres du conseil communal d’Omboué dans la province de l’Ogooué-Maritime (sud-ouest).

La Cour a confirmé la victoire de Dieudonné Meye-Me-Nkoghe, candidat investi par le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) sur le 2ième siège de député du département du Komo-Mondah.

Ce siège a été remis en lice suite à la nomination de son ancien titulaire, Paul Biyoghé Mba, nommé en juillet dernier, président du Conseil économique et social (CES). Cette fonction est incompatible avec un mandat électif.

Concernant, le scrutin communal partiel organisé à la mairie d’Omboué, la Cour a également reconnu la victoire de l’unique liste du PDG en compétition.

La reprise de l’élection dans cette commune rurale du Gabon a été occasionnée par la démission de la majorité des conseillers.

L’opposition n’a pas présenté des candidats lors de ces deux élections, a-t-on constaté.

Le parti au pouvoir domine l’Assemblée nationale où il a 14 députés sur 120 que compte cette chambre du Parlement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here