La société pétrolière Tullow Oil a commandité une étude- des écosystèmes marins du Bassin du Congo et exécutée par la Wildlife Conservation Society (WCS) pour une durée de deux ans, a appris vendredi l’AGP.

Ce projet de recherche innovant sur l’environnement marin, inclus un programme de compensation des impacts de l’industrie pétrolière dans la région côtière du Bassin du Congo.

Pour un coût de 1,5 millions de dollars (770 millions de FCFA), ce projet est une première dans la recherche environnementale marine détaillée et de compensation relative à l’industrie pétrolière dans la région.

Ce programme qui couvre les côtes du Gabon, de Guinée Equatoriale et du Congo, livrera des données de biodiversité pour aider à quantifier et à qualifier les habitats offshore riches de la région, y compris ceux sur et autour des installations pétrolières offshore.

Il fournira une étude de base globale et comportera également des données sur des poissons prédateurs et des oiseaux pélagiens, permettant de mesurer le bien-être du Bassin Côtier, et impliquera un échange avec les communautés de pêcheurs et côtières, interpelant les populations et dispensant des formations aux personnes affectées socialement et économiquement par les cas de déversements accidentels de pétrole, et par les changements négatifs impactant l’environnement maritime.

Les données regroupées à partir de ce projet seront mises à la disposition des autorités des pays du Bassin du Congo concernés fournissant un support technique et des conseils sur la gestion des industries de la pêche basée sur les écosystèmes.

Des programmes de formation supplémentaires pour les scientifiques et chercheurs locaux permettront le renforcement des capacités dans le secteur environnemental, et les travaux des étudiants, sous la tutelle de la WCS et des professionnels de Tullow Oil, permettront d’établir des plans visant à atténuer tous effets négatifs sur la biodiversité marine et l’habitat, provoqués par les activités offshore du secteur pétrolier lors des processus d’exploration, de développement et de production, assure-t-on.

Le Bassin Côtier du Congo est hautement prioritaire en ce qui concerne la conservation marine, comportant la plus grande population mondiale de nidation des tortues Luth, les plus grandes populations de Baleines à Bosse du Sud et un plateau continental productif étendu, avoisinant un littoral intact et pur.

Le besoin d’innovation et de partenariat visant à conserver l’une des régions les plus importantes au monde en faune et flore marine, indique-t-on, ne s’est jamais fait autant ressentir. Ceci, fait-on observer, constitue une étape majeure vers la durabilité de cette région, au profit de ses populations et du monde.

Ce projet qui a démarré en juillet dernier, rappelle-t-on, est financé par la société pétrolière ’’Tullow Oil’’ et exécuté par la Wildlife Conservation Society (WCS).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here