Les participent gabonais s’imprègnent de la nouvelle technique d’intervention chirurgicale

La Fondation Albertine Amissa Bongo Ondimba a organisé, à l’intention des médecins gabonais, un séminaire de formation aux techniques d’interventions chirurgicales par voie laparoscopique, qui a pris fin jeudi à Libreville.
Les chirurgiens et gastro-entérologues gabonais ont reçu une formation, pendant trois jours, à la technique Laparoscopique. Un technique chirurgicale qui permet aux moyens de petites incisions de faire des interventions à l’intérieur de cavité abdominale sans l’ouvrir.

Le directeur de l’école européenne de chirurgie laparoscopique, le Pr. Guy Bertrand Cadiere et son équipe ont réalisé une quinzaine d’interventions chirurgicales en appliquant cette technique.

Il a cité et expliqué les pathologies classiques traitées au cours de ces interventions : ‘’nous avons traité les hernies, qui sont des faiblesses de la paroi musculaire. On a enlevé les calcules et les vésicules biliaires qui contiennent des calcules, on s’est occupé également d’une rate immense qui a été finalement traitée par laparoscopique, et qui était enlevé par un tout petit trou’’.

‘’Des interventions qui étaient destinées à empêcher le brûlant, c’est-à-dire les sécrétions actives de l’estomac ne remontent dans l’œsophage ont été également réalisées’’, a-t-il reconnu ajoutant que même ‘’des patients en surpoids ont été traités (…), par laparoscopique, on peut faire maigrir les patients parfois de 80 kg en 6 mois’’.

S’il estime qu’après trois jours de formation que ‘’les praticiens gabonais sont même de continuer’’, il a, toutefois relevé qu’il y avait encore une enseignement à faire du fait que laparoscopique est une chirurgie complexe malgré une évolution dans la pratique’’.

‘’Il reste néanmoins convaincu que la pratique de laparoscopique va supplanter de manière définitive la chirurgie par voie ouverte’’ .

La présidente de la fondation Solange Mabignath n’a pas caché son sentiment de satisfaction en indiquant qu’elle ‘’ pense que la Faabo a honoré, une fois de plus, les objectifs qu’elle s’est fixé depuis sa création. Pendant cette semaine, plusieurs personnes ont bénéficié des interventions non seulement qui coûtent très cher, mais qui sont très complexe.

Elle a encouragé les médecins gabonais à intégrer et a accepter qu’il y a une nouvelle technique d’intervention chirurgicale qui existe’’. Pour Mme Mabignath ‘’les médecins devraient aller se former pour notamment s’appréhender totalement la technique même si cette technique n’est pas encore pratiquer au Gabon’’.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Modèle de lettre du policier, gendarme et soldat patriotes

Voici la lettre type que nos policiers, gendarmes et soldats peuvent utiliser pour leur démission. Remplacez les éléments en gras souligné avec l’information qui...

Gabon: deux morts dans des manifestations contre les mesures anti-Covid

Des heurts entre la police et des manifestants qui participaient au concert des casseroles pour exiger l’allègement des décisions du gouvernement contre la propagation...

RDC: des policiers désormais en charge de la sécurité des résidences de Joseph Kabila

La garde rapprochée de l’ex–président Joseph Kabila démilitarisée en pleine crise avec son successeur Felix Tshisekedi. Désormais, ce sont des policiers qui assureront la...

Covid-19: les Gabonais sortent les casseroles pour protester contre le confinement

Au Gabon, concerts des casseroles à Libreville et dans plusieurs villes du pays. Démarré timidement mercredi, le mouvement a pris de l’ampleur la nuit...

Coronavirus: l’Afrique franchit officiellement la barre des 100 000 morts

L'Afrique, qui subit une seconde vague de coronavirus, a passé la barre des 100 000 morts depuis le début de la pandémie. Mais le...

Jusqu’où ira l’escalade entre le Soudan et l’Éthiopie ?

Les deux nations semblent avoir fait un pas de plus vers la guerre alors que leur différend frontalier dure depuis maintenant trois mois. Après...

Suivez-nous!

1,710FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES