spot_imgspot_img

Lutte contre le Sida à Port-Gentil

Le Comité provincial de lutte contre le Sida et les techniciens du Centre de Traitement Ambulatoire (CTA) de Port-Gentil, capitale économique du Gabon, ont organisé hier, à l’occasion de la Journée mondiale du Sida, une séance de dépistage gratuite du virus du sida, dans l’enceinte du Centre maternel et infantile du carrefour centre social dans le deuxième arrondissement.

Hormis, les dépistages gratuits, des séances de sensibilisation étaient au programme de cette journée. Pour atteindre l’objectif 3-0 qui s’étend jusqu’en 2015, il est impératif d’impliquer tous les acteurs de la vie. C’est pourquoi, le gouvernement gabonais a choisi comme thème national « le rôle du communicateur dans la lutte contre le Sida », une manière d’intégrer les médias dans la bataille contre le VIH.

« Notre rôle est d’accompagner les décideurs dans la lutte contre cette maladie, qui n’épargne personne notamment dans la diffusion de l’information axée sur la sensibilisation », a indiqué Frank Nkonga, journaliste.

Dans la foulée de ces manifestations, des Jeunes ont déferlé à travers la ville, notamment dans les marchés de la capitale économique pour des communications de proximité.

« Nous avons choisi ces endroits très fréquentés afin de mieux faire passer notre message sur la prise de conscience collective face au VIH », a dit Lionel Ondo Agika, chargé de la communication de l’Association « Les jeunes premiers ».

A Port-Gentil, les communautés religieuses sont des vrais relais dans la propagation des messages de masse et des soutiens psychologiques envers les personnes touchées par certaines pathologies. Sœur Pierrette Marie de la paroisse Sainte Thérèse nous confie qu’au « niveau de l’église certains malades du Sida ont besoin d’une assistance en tout ».

« Nos activités ont des thèmes annuelles de référence avec des cibles bien précises : élèves, professionnelles du sexe, les responsables des motels et hôtels… », précise la coordinatrice du Comité provincial de lutte contre le Sida, Antoinette Moulacky.

En après-midi, devant les jeunes réunis au Centre les Cocotiers, Mme Moulacky a invité l’assistance à tourner le dos aux moyennes sexuellement transmissibles, les rapports non protégés et précoces. Elle a, aussi, rappelé les différents modes de contamination du Sida.

Selon des chiffres du Comité provincial de lutte contre le Sida de Port-Gentil, 485 personnes déclarées positives en plus de 9 autres cas dont un enfant de 7 ans, recensés par Shell – Gabon lors d’une récente campagne de sensibilisation sur cette pandémie. Pour Madame Antoinette Moulacky, Port-Gentil, doit se mettre à l’heure de la lutte contre cette grande tueuse avec 1.732.400 décès déclarés dans cette ville.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,801FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES