Visite aux archives nationales




La Bibliothèque, la Documentation et les Archives Nationales, qui conservent une grande partie de la mémoire du pays sont pourtant peu fréquentés à ce jour en dépit des travaux de réhabilitation récemment effectués sur la structure, dans le but de mieux répondre aux attentes des demandeurs.

Situé sur le front de mer, dans le 1er arrondissement de Libreville, cette administration directement rattachée à la primature, reste très peu fréquentée par les populations à la recherche d’une information ou archive bien précise. Mais elle reste tout de même ouverte aux administratifs et étudiants.

Les archives nationales sont alimentées par dépôt légal, par des administrations publiques et privés et à l’aide des donations de particuliers, elles disposent d’une documentation à même de satisfaire les demandeurs même si au fil des années quelques indélicats, usagers ou agents ont fait disparaître un lot incalculable de documents et d’archives.

Les vieilles archives encore existantes dont celles stipulant de la création de Libreville et bien d’autres qui retracent la vie sociale et politique du pays y sont minutieusement rangées, et accessibles aux chercheurs, administrations et étudiants en dépit de l’étroitesse des locaux.

Mais au delà de cette capacité à répondre aux attentes, les responsables de cette administration aspirent aux nouvelles méthodes de travail, toute chose qui passe par la modernisation des structures et du matériel, pour s’arrimer aux nouvelles technologies.

Les archives nationales, qui présentent aujourd’hui un aspect peu reluisant, ont été entièrement renouvelées et équipées et comptent désormais des salles de travail et de réunions, un hall d’exposition répondant aux normes. Les bâtiments rénovés de la Direction Générale de la Bibliothèque, des Archives Nationales et de la Documentation attendent toujours d’être livrés au public.






You must be logged in to post a comment Login