L’Adere en congrès pour confirmer ses choix politiques

L’Alliance démocratique et républicaine (Adere) de l’ancien vice-président de la République, Didjob Divungi Di Ndinge, organise son congrès les 22 et 23 décembre 2012. L’objectif est de confirmer les choix politiques opérés par cette formation depuis la mort de feu le président Omar Bongo Ondimba en 2009. Il permettra en outre le renouvellement du bureau directeur du parti.

Didjob Divungi Di Ndinge, ancien vice président de la République et président de l’Adere, reste silencieux depuis 2009 – © D.R.

Le secrétaire général de l’Adere, membre de la Majorité républicaine pour l’émergence, Dieudonné Pambo, répondant aux questions de l’Union, a expliqué que le parti est en train de sortir de l’impasse dans laquelle il est plongé depuis 2009. Lors de l’élection présidentielle d’août 2009, le président de l’Adere, Didjob Divungi Di Ndinge, n’avait donné aucune consigne de vote à ses militants, laissant à chacun la liberté du choix.

Depuis 2009, le parti avait gardé le silence. Dieudonné Pambo explique que pendant «ces années difficiles», ils ont débattu du fonctionnement du parti en interne afin de «retrouver une position beaucoup plus visible». Il n’oublie pas également de mentionner que ce mouvement a connu des problèmes de gouvernances qui l’ont fait «patiner pendant deux ans».

«Nous savons que lors des élections présidentielles de 2009, n’ayant pas conclu une alliance forte avec le candidat du PDG, le parti avait demandé à ses militants de voter en toute âme et conscience», a-t-il précisé avant de conclure qu’une fois ce scrutin terminé, les débats les ont amené à signer, en 2010, la charte de la majorité.

Pour lui, il ne fait pas de doute que l’Adere réaffirmera son soutien à la politique de l’émergence prônée par le président Ali Bongo Ondimba, mais de nouveaux visages seront certainement portés à la tête du parti. Ceci d’autant que le président de cette formation n’est pas sorti de son mutisme depuis 2009.

Divungi Di Ndinge dirige l’Adere depuis 1993. Il était le candidat du parti pendant les élections présidentielles de décembre de cette même année au cours desquelles il avait obtenu 2.2% des suffrages. Il fut nommé vice-président de la République en mai 1997 par Omar Bongo Ondimba, mais n’était pas pour autant le successeur constitutionnel du président de la République. Après la réélection de ce dernier aux élections présidentielles de décembre 1998, il a démissionné selon les exigences de la Constitution. Il fut de nouveau nommé à ces mêmes fonctions en 1999 et en 2006.

En 2009, après le décès du chef de l’État, il démissionna de ses fonctions avant d’être reconduit par le président de la République par intérim, Rose Francine Rogombé.

Depuis, quelques, les cadres de l’Adere, ainsi que d’autres responsables des partis de la majorité et certains membres de l’opposition, accompagnent le président Ali Bongo Ondimba dans ses déplacements. Dieudonné Pambo en conclu qu’il s’agit, pour le président de la République, d’impliquer tout le monde dans le cadre de la mise en œuvre de son programme de société.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Modèle de lettre du policier, gendarme et soldat patriotes

Voici la lettre type que nos policiers, gendarmes et soldats peuvent utiliser pour leur démission. Remplacez les éléments en gras souligné avec l’information qui...

Gabon: deux morts dans des manifestations contre les mesures anti-Covid

Des heurts entre la police et des manifestants qui participaient au concert des casseroles pour exiger l’allègement des décisions du gouvernement contre la propagation...

RDC: des policiers désormais en charge de la sécurité des résidences de Joseph Kabila

La garde rapprochée de l’ex–président Joseph Kabila démilitarisée en pleine crise avec son successeur Felix Tshisekedi. Désormais, ce sont des policiers qui assureront la...

Covid-19: les Gabonais sortent les casseroles pour protester contre le confinement

Au Gabon, concerts des casseroles à Libreville et dans plusieurs villes du pays. Démarré timidement mercredi, le mouvement a pris de l’ampleur la nuit...

Coronavirus: l’Afrique franchit officiellement la barre des 100 000 morts

L'Afrique, qui subit une seconde vague de coronavirus, a passé la barre des 100 000 morts depuis le début de la pandémie. Mais le...

Jusqu’où ira l’escalade entre le Soudan et l’Éthiopie ?

Les deux nations semblent avoir fait un pas de plus vers la guerre alors que leur différend frontalier dure depuis maintenant trois mois. Après...

Suivez-nous!

1,711FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES