Incertitudes sur l’efficacité de Vincent Lebondo Le-Mali

Le président de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI), Vincent Lebondo Le-Mali, sera ce mercredi 30 janvier à l’École nationale d’administration (ENA) où il fera un exposé sur le dispositif juridique de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite, le statut, la composition et les missions de la structure dont il la charge. Mais ce n’est pas là où on l’attendait.

Alors que son mandat de président de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI) prend fin dans quatre mois, Vincent Lebondo Le-Mali est accusé d’inefficacité et de partialité. Journalistes, magistrats, enseignants, collaborateurs de dépositaires de l’autorité de l’État, en viennent à s’interroger sur l’existence même et la pertinence de la CNLCEI. Sur les 92 dossiers qu’elle dit avoir transmis à la justice depuis 2011, l’opinion n’a jusqu’ici été informée que de la procédure de trois d’entre eux. Que sont devenus les autres dossiers ? La commission les a-t-elle réellement transmis aux juges ? Y aurait-il des dossiers camouflés ?

Pas suffisamment bosseur pour certains, plus enclin aux effets d’annonce pour d’autres, «Vincent Lebondo Le-Mali donne le sentiment d’être assis sur une institution qui n’apparaît que comme un outil de pression pour certains hommes politiques», affirme un agent public qui, par lettre et avec moult documents compromettants, avait saisi de manière anonyme la CNLCEI sur la «gestion indélicate» de son ancien directeur général. D’autres se demandent comment Lebondo Le-Mali «gérera» par exemple le dossier de son frère, Hans Basile Nganinga, cité dans l’affaire de l’indemnisation incomplète des personnes déguerpies du PK 6 à Essassa il y a bientôt trois ans. Un enseignant s’étonne de voir l’épouse du président de la Commission faire des dons à des personnes nécessiteuses.

Au-delà, d’autres personnes s’interrogent : Vincent Lebondo Le-Mali a-t-il seulement, comme dans d’autres pays, fait ouvrir des enquêtes ou saisi la justice sur les «fortunes visibles» appartenant à des fonctionnaires qui, par essence, sont théoriquement moins bien lotis matériellement que les hommes d’affaires ? «Que pense-t-il de ces lycées privés construits par des agents de l’État à Koula-Moutou et à Essassa ? Que pense-t-il de ces fonctionnaires disposant de trente à quarante véhicules dans leur parking ? La CNLCEI est-elle une grosse farce ?», s’interroge un journaliste de la presse écrite privée.

En tout cas, après cinq ans comme rapporteur général, et cinq autres années comme président de la CNLCEI, Vincent Lebondo Le-Mali, qui est donc dans la «maison» depuis sa création, a fait montre de peu de courage et d’efficacité, se contentant en fin de mandat de séminaires de formation et de sensibilisation. «Il faut un homme d’État, impartial, compétent et perspicace pour les cinq prochaines années», souhaite un ancien ministre.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Covid-19: Ces PME gabonaises qui résistent à la crise

Pour ne pas se laisser mourir, tout en cherchant à conquérir de nouveaux clients, plusieurs entreprises gabonaises ont pris le pari de se battre...

Owendo : kits alimentaires de Bongo Valentin au 2e arrondissement

Les habitants du 2e arrondissement de la commune d'Owendo reçoivent, depuis lundi, des kits alimentaires, don du Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Nourredin Bongo...

Covid-19 : déjà 15 morts au Gabon

Le Gabon a enregistré vendredi 29 mai 2020 son 15ème décès lié au Coronavirus, a annoncé le porte-parole du Comité de pilotage de la...

Electricité «cadeau» : Ali Bongo a-t-il donné l’ordre d’exclure des milliers de Gabonais ?

De milliers de Gabonais ont eu le malheur de constater qu’ils ne sont plus éligibles à la mesure de gratuité de l’électricité. Naturellement, les...

Gratuité d’eau et électricité : Exclusivement réservée aux GEF

La seconde phase de l’opération de gratuité des consommations d’eau et d’électricité lancée le 25 mai, ne concerne que des personnes économiquement faibles, classées...

Le Gabon ne lâche pas la chloroquine : Un pied de nez à l’OMS

Si l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décidé récemment, à la suite de l’étude de The Lancet, de suspendre momentanément ses essais cliniques...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Opep : la réduction de la production pétrolière examinée par le conseil des gouverneurs

Le conseil des gouverneurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) était en conclave, jeudi 28 mai, à la faveur d'une visioconférence. La...

Parlement : Trois nouveaux textes adoptés au Sénat

C'était au cours d'une séance plénière, présidée par Mme Lucie Milebou Aubusson-Mboussou. En présence de plusieurs membres du gouvernement. Entre autres, le ministre d'État...

Covid-19: Ces PME gabonaises qui résistent à la crise

Pour ne pas se laisser mourir, tout en cherchant à conquérir de nouveaux clients, plusieurs entreprises gabonaises ont pris le pari de se battre...

Owendo : kits alimentaires de Bongo Valentin au 2e arrondissement

Les habitants du 2e arrondissement de la commune d'Owendo reçoivent, depuis lundi, des kits alimentaires, don du Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Nourredin Bongo...

Covid-19 : déjà 15 morts au Gabon

Le Gabon a enregistré vendredi 29 mai 2020 son 15ème décès lié au Coronavirus, a annoncé le porte-parole du Comité de pilotage de la...