Les autorités gabonaises se sont réjouis des conclusions du rapport 2013 sur la liberté de la presse publié par l’Organisation non gouvernementale Reporters Sans Frontières (RSF), selon le communiqué final du conseil des ministres présidé jeudi par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba.

Selon le communiqué, cet organisme évalue chaque année dans près de cent quatre vingt pays, le degré de liberté dont bénéficient les journalistes, les professionnels des médias et les organes de presse, ainsi que l’importance des moyens déployés par les États pour respecter et faire respecter cette liberté.

De ce rapport, poursuit le texte, on retiendra que le Gabon, depuis 2009, a effectué des efforts notables en la matière.

En 2013, le Gabon, qui a gagné douze places comparativement au rapport de l’année 2012, occupe la 89ème place.

Tout en se félicitant de ces avancées, le président Ali Bongo Ondimba a instruit le gouvernement afin de faire aboutir, dans les meilleurs délais, les réformes prévues dans le Plan Stratégique Gabon Émergent (PSGE) en matière de communication pour garantir le respect des libertés, la consolidation de l’Etat de droit et conséquemment améliorer significativement le classement international du Gabon.

Il s’agit notamment de la révision du Code de la communication, de la réforme de l’audio visuel public avec les trois (3) organismes que sont : Radio Gabon, Gabon Télévision et Télédiffusion du Gabon, ainsi que toute la migration de la télévision analogique vers la télévision numérique terrestre à l’horizon 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here