Reporters sans frontières va travailler pour la présidence gabonaise

Le secrétaire général de Reporters Sans Frontières (RSF), Christophe Deloire, et le responsable Afrique de cette organisation, Ambroise Pierre, ont été reçus par le président Ali Bongo, le 8 février 2013, en présence du président du Conseil national de la communication, Guy-Bertrand Mapangou. Pour le moins francs, les échanges ont débouché sur l’invite de RSF à contribuer à la révision de la loi de 2001 portant Code de la Communication.

Une délégation de Reporters sans frontières (RSF) a effectué une mission de trois jours au Gabon. Reçu en audience par le président Ali Bongo, le 8 février, Christophe Deloire, secrétaire général de cette organisation de défense de la liberté de la presse et la protection des sources des journalistes, a demandé au président gabonais des «actes concrets» en faveur de la liberté de la presse.

Les officiels gabonais se réjouissent en effet de ce que le pays a gagné 12 places dans le dernier classement mondial de RSF, alors qu’un an auparavant il occupait 101e rang. En vérité, l’amélioration du score du Gabon tient au fait que la dernière distribution se base essentiellement sur l’existence, dans les pays examinés, de journalistes tués ou emprisonnés. Ce qu’a d’ailleurs rappelé le président Ali Bongo : «Je veille à ce que personne ne soit arrêté pour ses opinions. D’ailleurs, aucun journaliste n’est actuellement en prison», non sans déplorer «depuis trois ans des dérives qui nous inquiètent. En raison des difficultés économiques pour les journalistes, se développe un mercenariat de la plume. Le journalisme ne saurait se réduire à l’invective.»

Christophe Deloire et Ambroise Pierre, le responsable du bureau Afrique de RSF qui était de la rencontre, ont reconnu que «Le Gabon compte une presse diverse, plurielle, capable d’une grande liberté de ton. Néanmoins, des points noirs demeurent : pressions exercées sur les rédactions, subordination des organes de presse aux acteurs politiques de tous bords, fréquentes suspensions de médias par l’organe de régulation, caractère excessif des sanctions qui rendent les journalistes et les médias vulnérables face aux autorités, mépris des journalistes, entraves à l’accès à l’information, persistance d’une autocensure sur certains sujets.»

RSF a donc souhaité que le Gabon, «classé au 89e rang du classement mondial 2013 de la liberté de la presse, favorise tant l’exercice quotidien du journalisme que le cadre légal de la liberté de l’information, en abrogeant et remplaçant le code de la communication de 2001». Dans ce texte, la liberté de la presse est consacrée mais n’est pas garantie par une institution de la République, remarque l’ONG. La censure «constitue une violation des droits de l’Homme» mais elle n’est pas interdite. Des «cas prévus par la loi» peuvent la justifier. Les fonctions du Conseil national de la communication (CNC) ne sont pas suffisamment définies. La tutelle du ministre de la Communication sur les médias publics (pouvoir de nomination) est problématique.

Ali Bongo a de ce fait invité à RSF à formuler des recommandations, sous soixantaine, pour la révision du code de la communication de 2001. Mais, l’organisation souhaite l’abrogation du texte existant et la rédaction d’une nouvelle loi. «Les autorités gabonaises sollicitent Reporters sans frontières pour que, dans un délai de deux mois, une liste de recommandations soit fournie sur le projet de loi. Pour RSF, il est urgent de supprimer des délits de presse à la définition nébuleuse, d’introduire de la clarté dans l’application des délits tels que la diffamation et l’injure, de reconnaître l’existence de la presse électronique qui agit pour l’instant dans un vide juridique et de supprimer les peines de prison pour les délits commis par les acteurs de l’information dans l’exercice de leurs fonctions», lit-on dans le communiqué publié par RSF au terme de cette visite au Gabon.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Parlement : Trois nouveaux textes adoptés au Sénat

C'était au cours d'une séance plénière, présidée par Mme Lucie Milebou Aubusson-Mboussou. En présence de plusieurs membres du gouvernement. Entre autres, le ministre d'État...

Owendo : kits alimentaires de Bongo Valentin au 2e arrondissement

Les habitants du 2e arrondissement de la commune d'Owendo reçoivent, depuis lundi, des kits alimentaires, don du Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Nourredin Bongo...

Gabon : la descente aux enfers de Brice Laccruche Alihanga

Depuis six mois, Brice Laccruche Alihanga est incarcéré à la prison de Libreville. Après avoir tenu les rênes du pays, l’ancien directeur de cabinet...

Covid-19 : L’opposition se dote d’un comité de crise

S’invitant dans la lutte contre la propagation du Coronavirus au Gabon, 12 partis politiques de l’opposition ont mis sur pied un comité de crise....

La CNR aux tribalistes : «Partez, mais ne brûlez pas le Gabon !»

Disant craindre pour le Gabon après les discours de haine aux relents tribalistes diffusés sur les réseaux sociaux ces derniers jours, visant notamment son...

Chantage à l’enregistrement téléphonique : Mike Jocktane traduit Lanlaire en justice

Ange Landry Mbeng dit Lanlaire vient d’être traduit en justice en France par Mike Jocktane. Dans un communiqué, publié sur Facebook le 28 mai,...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Opep : la réduction de la production pétrolière examinée par le conseil des gouverneurs

Le conseil des gouverneurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) était en conclave, jeudi 28 mai, à la faveur d'une visioconférence. La...

Parlement : Trois nouveaux textes adoptés au Sénat

C'était au cours d'une séance plénière, présidée par Mme Lucie Milebou Aubusson-Mboussou. En présence de plusieurs membres du gouvernement. Entre autres, le ministre d'État...

Covid-19: Ces PME gabonaises qui résistent à la crise

Pour ne pas se laisser mourir, tout en cherchant à conquérir de nouveaux clients, plusieurs entreprises gabonaises ont pris le pari de se battre...

Owendo : kits alimentaires de Bongo Valentin au 2e arrondissement

Les habitants du 2e arrondissement de la commune d'Owendo reçoivent, depuis lundi, des kits alimentaires, don du Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Nourredin Bongo...

Covid-19 : déjà 15 morts au Gabon

Le Gabon a enregistré vendredi 29 mai 2020 son 15ème décès lié au Coronavirus, a annoncé le porte-parole du Comité de pilotage de la...