AGEOS signe un mémorandum d’entente avec la NASA/USGS

Los Angeles, le 12 février 2013 – l’Administration Nationale de l’Aéronautique et de l’Espace (NASA) et le Centre Américain de Géophysique (USGS) ont invité l’Agence Gabonaise d’Etudes et d’Observations Spatiales (AGEOS) . C’est dans le cadre de la signature d’un mémorandum d’entente autour des activités d’observation de la terre depuis l’espace – que l’ AGEOS a assister, lundi au lancement du satellite LANDSAT 8 depuis la base militaire de Vandenberg, au nord de Los Angeles en Californie.
Le satellite, équipé de deux radiomètres multi spectraux, a été lancé le 11 février devant environ 1000 personnes, à l’aide d’une fusée Atlas V pour être placé en orbite polaire, à une hauteur de 705 kilomètres. Il tourne autour de la Terre en 99 minutes, soit 14 fois par jour. Il pourra ainsi cartographier l’intégralité de la planète tous les 16 jours, une collecte de données précieuse notamment concernant les forêts, les cours d’eau ou les terres agricoles.
La signature du mémorandum d’entente par le directeur général de l’AGEOS, Étienne Massard et la directrice de l’USGS, Marcia McNutt, s’est faite juste après le lancement. Cet accord permet de reconnaître la future station de réception gabonaise comme membre du réseau LANDSAT, avec comme corollaire la réception directe des données Landsat 8.
De nombreuses personnalités de l’USGS et de la NASA ont assisté à cet événement, parmi lesquelles Fernando R. Echavarria, du Département d’État, Michael H. Freilich, directeur des sciences de la Terre à la NASA, Matthew Larsen, directeur-adjoint de l’USGS.
La huitième mission LANDSAT aura un rôle clé dans l’amélioration de la connaissance de notre territoire – par l’apport d’une grande quantité d’images nouvelles – et facilitera ainsi la prise de décision en matière de gestion des ressources naturelles et du territoire.
Lancées en 1972, ces missions ont, à ce jour, produit plus de 3 millions d’images : il s’agit donc du plus ancien et du plus prolifique programme d’observation de la terre au monde.
Le mémorandum d’entente qui vient d’être signé aux Etats-Unis ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire de la coopération scientifique entre le Gabon et le reste du monde. Aux partenariats européens et latino-américains s’ajoute désormais cet accord avec des organismes publics nord-américains de recherche et d’observation.
Le 28 janvier dernier, AGEOS annonçait à Libreville l’ouverture de sonGEOportail, une infrastructure de données spatiales à vocation régionale permettant d’accéder de manière fluide aux données et produits thématiques que la station permettra de réaliser. Ce catalogue garantit un accès facile à des produits et services en s’adaptant aux ressources et compétences existantes et créant un dispositif innovant et évolutif à partir des technologies et des standards OGC, INSPIRE/GMES et du GEO/GEOSS.
L’Agence signait ce jour-là une licence SPOT, avec la division GEO-Information d’Astrium Services (EADS), société reconnue comme l’un des leaders mondiaux sur le marché de l’information géo spatiale, notamment grâce aux ressources et compétences totalement intégrées de Spot Image et Infoterra.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Moscou offre des armes au Gabon pour lutter contre les braconniers

Le pays, doté de treize parcs nationaux, héberge près de 60 % des éléphants de forêt qui subsistent en Afrique. Le ministère russe de la...

Le Gabon, premier pays africain payé pour ses efforts contre la déforestation

Le Gabon va être le premier pays africain à être payé par des fonds internationaux pour poursuivre ses efforts contre la déforestation sur son...

Recensement des agents publics : Le site Internet inaccessible

Lancé le 5 septembre pour huiler l’opération de recensement des agents publics, le site Internet du ministère de la Fonction publique est paralysé par...

Gabon : dix choses à savoir sur Lee White, ministre des Forêts, de la Mer et de l’Environnement

Le 10 juin, ce Britannique naturalisé gabonais – et écologiste pur jus – a été nommé ministre des Forêts, de la Mer et de...

Gabon – Eaux et forêts : un outil pour le développement ?

Dans son plan de relance, le Gabon prête une attention toute particulière à son écosystème. Recouvert à 82 % de forêts, le Gabon a classé,...

Gabon : A la découverte du Parc National de Pongara, une merveille naturelle

Pays de l’Afrique centrale, le Gabon possède un patrimoine naturel très riche. Des sites d’une beauté exceptionnel, parmi lesquels le parc national de Pongara,...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Dépistage du Covid-19 : Le Laboratoire Pr Gahouma se lance ce vendredi

Censé produire 10 000 résultats issus des dépistages au Covid-19 effectués dans les différents centres du pays, le laboratoire d’analyse médicale installé au sein...

Heurts : la police arrête et libère des syndicalistes pour non-respect des gestes barrières

Suite à la violation de la disposition interdisant les regroupements de plus de 10 personnes par des partenaires sociaux hier devant le ministère de...

Front social : en route pour la concrétisation des recommandations du Forum de la Fonction publique

Destiné à apporter des solutions aux situations administratives des agents de l'État, ainsi que cela avait été énoncé lors du forum de la Fonction...

Covid-19 : le Gabon veut interdire l’usage de la chloroquine dans le traitement thérapeutique

Le ministre gabonais de la Santé, Dr Max Limoukou, a réuni jeudi à son cabinet le comité scientifique et Comité de pilotage du plan...

Gabon : les régies financières à la caisse malgré la baisse des recettes de l’État

Quelques jours après leur montée au créneau, les syndicats des régies financières ont obtenu gain de cause auprès du ministère de l’Économie et des...