L’assemblée générale convoquée samedi dernier par le collège des pairs de la Convention Nationale des Syndicats du Secteur de l’Education (Conasysed) a débouchée sur le rejet du projet de grève des enseignants et l’ouverture aux négociations avec le gouvernement gabonais.

Il n’y aura plus de grève dans les établissements primaires et secondaires du Gabon comme l’annonçait il y a encore quelques jours, les enseignants membres de la Convention Nationale des Syndicats du Secteur de l’Education (Conasysed).

En effet, à l’issue de l’assemblée générale convoquée samedi dernier au nouveau siège du Syndicat de l’Education Nationale (Sena), les enseignants réunis au sein de cette centrale syndicale ont décidé d’écarter la thèse de grève dans les établissements primaires et secondaires pour réclamer les meilleures conditions de vie et de travail.
Cette décision serait consécutive à la volonté manifestée par les autorités gouvernementales en tête duquel le Premier Ministre, Raymond Ndong Sima, de s’ouvrir au dialogue afin d’étudier le cahier de charge des syndicalistes.

Selon Marcel Libama, un des modérateurs de la Conasysed « Le préavis de grève est suspendu puisque le premier ministre Raymond Ndong Sima a accepté de négocier. Les négociations démarrent mercredi prochain avec le premier ministre ».
Rappelons que les enseignants continuent d’exiger sur la régularisation des situations administratives et salariales de près de 850 enseignants du pré-primaire qui continuent de percevoir un salaire de 80 000 francs CFA par mois, le paiement de prime d’incitation à la fonction enseignante (Pife) et aux ayants droits oubliés en 2012, ainsi que le paiement des arriérés des salaires et de la Pife 2010-2011 aux leaders syndicaux.

Les enseignants exigent également le paiement des rappels, l’adoption et l’application du décret valorisant les taux de vacations aux examens et concours ainsi que l’application du nouveau système de passage des examens et en classe de sixième et de seconde.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here