spot_imgspot_img

Sérigne Mansour Sy sur des biens supposés mal acquis au Sénégal

Serigne-Mansour-Sy-Diamil1-e01e3755Venu présider une conférence religieuse à la Chambre de Commerce de Libreville, le guide religieux et vice-président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Sérigne Mansour Sy Djamil a indiqué que la traque des biens supposés mal acquis est une nécessité pour une bonne gouvernance.
Guide religieux et co-président du Conseil Mondial des Religions pour la paix, c’est sous le manteau d’Agent de développement de la Banque Islamique de Financement qu’il a fait la découverte du Gabon
« Ma première visite c’était pour voir l’enveloppe de financement et l’engagement de la banque islamique de développement au Gabon, je suis revenu pour faire une étude prospective sur l’économie du Gabon pour savoir où est-ce que la Banque Économique de Développement devait placer ses fonds et une autre visite dans le cadre de l’assistance au Gabon de la Banque Islamique de Développement pour l’exploitation de l’huile de palme », a situé Sérigne Mansour Sy.
Sur la traque des Biens supposés Mal acquis qui agite les milieux politiques et judiciaires au Sénégal, l’actuel Vice-président de l’Assemblée Nationale invite à laisser la justice faire son travail
Tout en remerciant les Autorités gabonaises pour l’hospitalité réservée à la communauté sénégalaise, il a souhaité que tous les peuples s’imprègnent des valeurs de communion, de justice sociale et de solidarité pour vivre dans un monde meilleur.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES