spot_imgspot_img

Décentralisation : les résultats d’une étude en examen

Les résultats de l’étude sur la mise en œuvre de la décentralisation au Gabon font l’objet d’un examen, depuis jeudi à Libreville, en atelier de restitution et de validation initié par le ministère de l’Intérieur, en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud).

Les conclusions portant sur l’étude diagnostique de la décentralisation, qui seront validées au terme des travaux de l’atelier, ‘’constituent la première phase du processus de formulation d’une stratégie en matière de décentralisation et de déconcentration dans le pays’’, a indiqué le ministre de la décentralisation, Jean- François Ndongou, en ouverture des travaux.

Pour le ministre ‘’la décentralisation, qui s’est mise en place sans une étude de faisabilité préalable, constitue une préoccupation majeure pour les autorités compétentes’’, relevant que ‘’la décentralisation, consacrée par la loi n°15/96 du 6 juin 1996, aurait dû entrainer de profonds bouleversements dans la répartition des tâches entre les différentes entités administratives’’.

Faisant observer que plusieurs manquements sont à noter dix ans après sa promulgation, M. Ndongou a souligné, par exemple, ‘’l’absence des textes d’application de la loi organique n°15/96 relative à la décentralisation ou encore la non mise en place des organes de pilotage de la décentralisation’’.

L’examen et la validation de l’étude diagnostique de la décentralisation et de la déconcentration, qui fait objet du présent atelier, vient soulager l’administre d’autant plus le projet de loi portant modification de la loi n°15/96 du 6 juin 1996 est en réexamen au parlement.

‘’Vos recommandations sur les diverses thématiques, que recouvre cette étude, permettront au gouvernement de disposer d’une politique de décentralisation opérante, propice à plus de démocratie, à une saine gouvernance et à un développement harmonieux et durables des collectivités locales’’, a indiqué le ministre, à l’attention des participants.

Le représentant résident du PNUD au Gabon, Marie-Evelyne Petrus-Barry a noté avec satisfaction ‘’l’aboutissement de l’étude diagnostique sur la décentralisation au Gabon, dont le concours du PNUD est à la fois technique et financier’’, en réaffirmant le soutien de la structure qu’elle dirige ‘’dans la mise en place d’une stratégie nationale de décentralisation’’.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES