spot_imgspot_img

Djemila, nouvelle coqueluche de la chanson africaine

DjemilaMusicienne, auteur-compositeur d’origine tchadienne, Djemila Carole surfe entre diverses tendances musicales depuis sa tendre enfance. Du somptueux zouk-RnB au coupé décalé en passant par la rumba ou le slam, la voix de la jeune «DC» se confond à celles de Diam’s, une de ses idoles qui d’ailleurs lui a adressé récemment de vives félicitations pour la sortie de son premier opus. Un maxi single de quatre titres sur lequel celle qu’on perçoit déjà comme la nouvelle étoile tchadienne a bien voulu nous entretenir.

Gabonreview : Mais qui est donc Djemila ?

Djemila : Je m’appelle en effet Djemila et je suis plus connue sous le pseudonyme de « DC », comme Djemila Carole. Je suis une artiste auteur, compositeur et musicienne d’origine tchadienne.

Comment définissez-vous votre style musical et quels sont vos thèmes de prédilection ?

Je ne me cantonne pas dans un style particulier. Je fais de la World Music. Et mon maxi single comporte des chansons inscrites dans le Zouk-RnB, le Coupé-décalé, la Rumba et même un peu de poésie contemporaine. A vrai dire, je travaille à une musique qui met de l’ambiance tout en conscientisant les gens. Mon objectif est de toucher chacun de mes fans par la tendance musicale préférée de chacun. Les thèmes qui reviennent souvent dans mes compositions sont la paix, l’amour et tous les fléaux qui touchent la jeunesse. A travers mes textes j’exhorte à la non-violence et fustige les injustices de notre monde.

Comment êtes-vous arrivée dans la musique ?

C’est une passion et un rêve comme tout enfant peut en nourrir dans sa vie. Mon rêve était de pouvoir m’exprimer. Et j’ai compris, au fil du temps, qu’à travers la musique j’arrivais à exprimer mes peines, mes douleurs, mes joies… Timide, la musique m’a énormément servi à raconter mes propres histoires et celles des autres ; tout est donc parti de là. De plus, il y a eu des circonstances de la vie qui ont mis sur mon chemin des gens qui ont décelé en moi des potentialités ; Didier Awadi (artiste rappeur sénégalais – ndlr) fait partie de ceux-là. Le staff du studio Sankara à Dakar au Sénégal a traduit mes pensées en produit artistique et l’équipe de Libreville (le label IMPro – ndlr) s’est occupée de la production, de la diffusion et du management, un travail conséquent pour lequel je les remercie vivement. Et pour illustrer cet opus, Seif Abdelkerim de Victory Motion depuis Ndjamena au Tchad a accepté de réaliser les clips qui sont désormais diffusés sur les télévisions panafricaines.

Quelles sont vos influences et vos sources d’inspiration ?

L’inspiration me vient d’abord du divin et ensuite de certains chanteurs et musiciens que j’écoute depuis la petite enfance. Lara George et bien d’autres artistes aussi africains qu’occidentaux m’inondent et me donnent de l’inspiration. Mais mon vécu, mon environnement immédiat constituent également des sources d’inspiration pour mes compositions : j’observe et j’écoute beaucoup.

Maintenant que votre premier maxi single est sur le marché, quels sont vos projets à court et moyen terme ?

Des projets, j’en ai plein ! J’envisage m’investir dans la promotion du maxi single afin de me faire connaître sur le plan international avant de sortir l’album sur lequel nous travaillons déjà. Cette année est ma dernière année d’étude (Master 2 en Psychologie sociale – ndlr), je pourrais alors me mettre à fond dans ma carrière.

NB : le maxi single de la jeune artiste est disponible à l’Institut français de Libreville

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES