spot_imgspot_img

Le Fonds forestier national sur les fonts baptismaux

Membres-du-gouvernementLes activités du Fonds forestier national (FFN) dont l’objectif est de contribuer à la gestion durable des ressources forestières ainsi qu’à leur pérennisation, via le renforcement des capacités du secteur eau et forêt, l’industrialisation poussée de la filière bois, ont été officiellement lancées ce vendredi 3 mai à Libreville.

Dans son intervention, le premier directeur général de cette structure, Benjamin Banguebé Mayoubi, a expliqué qu’elle a pour attributions d’assurer le financement des opérations liées aux missions de service public de l’Etat dans le domaine forestier, notamment en ce qui concerne le suivi et le contrôle des plans d’aménagement des forêts, les opérations d’inventaires du domaine forestier, les programmes de reboisement et de régénération forestière, la promotion de l’industrialisation de la filière forêt-bois, les activités de conservation et de protection de la faune, la vulgarisation des techniques et des résultats de recherche forestière, les formations au niveau national et international et les différentes études des secteurs forêts et environnement.

Benjamin Banguebé Mayoubi a expliqué que «l’opérationnalisation du Fonds pourrait contribuer à redynamiser le secteur forêt-bois et financer des projets retenus dans le cadre du Plan stratégique Gabon émergent».

Le ministre des Eaux et Forêts, Gabriel Tchango, pour sa part, a indiqué qu’en «procédant au lancement officiel des activités dudit Fonds, le Gabon s’inscrit dans le processus de mise en œuvre du Plan de convergence de la Commission des Forêts d’Afrique centrale (Comifac) en général et particulièrement son axe n°9 portant sur le développement des mécanismes de financements».

La phase officielle de lancement des activités de cet établissement administratif a enregistré la présence de nombreuses personnalités parmi lesquelles le ministre des Eaux et Forêts, Gabriel Ntchango, le ministre des Petites et moyennes entreprises, Fidèle Mengue M’Engouang, du ministre délégué à l’Economie, Désiré Guédon, et de l’ancien ministre des Eaux et Forêts, Martin Mabala.

Le Fonds forestier national a été créé par la loi du 9 février 2010 conformément aux dispositions de l’article 250 de la loi du 31 décembre 2001 portant Code forestier en République gabonaise.

Le directeur général de cet établissement est né en octobre 1964. Il a occupé jusqu’en 2001 le poste de Conseiller spécial, chargé de missions du président de la République, chef de département Santé et Affaires sociales. Il a également été Rapporteur général de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) de 2006 à 2009 et directeur général de l’administration du Territoire au ministère de l’Intérieur, entre autres.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES