spot_imgspot_img

Le patrimoine culturel Gabonais en perdition ?

L’ONG ‘’Formations Nouvelles’’ a présenté son projet de renforcement des activités de tourisme au bénéfice des communautés du village Sainte Anne d’Odimba, au cours d’une conférence animée, lundi à Libreville, par l’expert en conservation et restauration des monuments historiques, Mme Olimpia Zdrenghea Edou.
L’exposition sur le patrimoine religieux de Sainte Anne du Fernan Vaz a permis à Mme Zdrenghea Edou de faire constater le délabrement des sites historiques religieux sur l’ensemble du territoire gabonais en indiquant que ‘’le manque d’entretien, le climat chaud et humide, les termites qui rongent les structures en bois comme principales causes de ce gâchis’’.

Le chambardement du patrimoine culturel Gabonais très riche va se poursuivre si rien n’est fait. Selon l’expert ‘’rien n’a été fait, malgré le fait que les enjeux sont à la fois mémoriels, sociaux et économiques’’, reconnaissant qu’il n’y ait pas de site en bon état.

Un spectacle que Mme Zdrenghea Edou a regretté en rappelant que ’’les sites existants sont exposés aux intempéries, aux pillages à des fins commerciales ou personnelles’’.

‘’Nombreux sont les sites religieux qui continuent de se dégrader et/ou font l’objet de pillage, sans que cela n’émeuve personne, pas même les autorités concernées’’, a fait remarqué l’expert citant les missions Sainte Marie, Sainte Anne d’Odimba, Donguila, Adendé (Lambaréné), Saint Martin des apindji (Mouila), Notre Dame des Trois épis (Sindara).

’’Seuls Sainte Marie et Dongila ont eu à bénéficier de travaux de réfection, au niveau de la toiture et de la reconstruction’’, a regretté la restauratrice.

Le chargé des projets et programmes de l’ONG ‘’Formations nouvelles’’ Parfait Nesam Ngady est revenu sur les objectifs du projet et l’utilisation des 20 millions de l’ambassade de France. Lesquels ont permis de sécuriser le site en délabrement de Sainte Anne d’Odimba.

L’Abbé André-Marie Mboumba a situé les enjeux de la survie de la mission Sainte Anne dont dépend des populations du village Ondimba. « La vie du village Ondimba est organisée autour de la mission Sainte Anne. La vérité est que si la mission part, le village meurt », a déclaré l’administrateur de la mission Sainte Anne.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES