spot_imgspot_img

Exclus du bac : la sollicitation de la Conasysed

manifestation-des-eleves-a-LibrevilleL’annonce de Séraphin Moundounga, ministre de l’Education nationale, portant sur les lourdes sanctions contre les «fraudeurs» candidats au baccalauréat ayant provoqué la manifestation des élèves concernés, la Convention nationale des syndicats de l’éducation nationale (Conasysed) est montée au créneau, le 4 mai 2013, pour interpeller le Premier ministre et chef de l’Etat.

Dans le communiqué rendu public mi-avril dernier, le ministère note que ceux déclarés fraudeurs vont écoper entre autres de la rétrogradation et exclusion en masse, pour les élèves, et de la démission de leurs fonctions, pour les responsables d’établissements. Face à ces décisions du ministre de l’Education nationale, les élèves lésés des classes de terminale de certains établissements scolaires de Libreville et leurs parents, ont manifesté le 2 mai 2013.

Une partie de ces manifestants ont été interpellés par la Police pour atteinte à l’ordre public et ont été relaxés après 8 heures en garde. C’est dans ce contexte que le délégué général de la Conasysed, Simon Ndong Edzo, est intervenu le samedi 4 mai dernier à Libreville. Sa déclaration ayant consisté, pour l’essentiel, à solliciter l’intervention du Premier ministre, Raymond Ndong Sima, et du président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Le délégué de la Conasysed a donc demandé la clémence du chef de l’Etat gabonais pour les 2500 élèves exclus des épreuves du bac 2013. «Nous interpellons les plus hautes autorités du pays, en l’occurrence le Premier ministre et le Président de la République pour qu’ils reconsidèrent la décision inique du ministre de l’Education Nationale», a-t-il déclaré avant d’ajouter : «il serait donc judicieux qu’avant de prendre toute sanction, qu’il soit mené à l’endroit des présumés coupables des actions de prévention, d’éducation, de condition et d’incitation».

On comprendra, au-delà de cette déclaration à travers laquelle les manquements du système éducatif gabonais sont également relevés, que la Conasysed souhaite que le gouvernement améliore plutôt la performance de son administration. Elle veut la construction de nouvelles salles de classe pour éviter les effectifs pléthoriques et de meilleures formations pour les enseignants

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES