spot_imgspot_img

Makhtar Diop attendu à Libreville le 12 mai prochain

Makhtar-Diop3L’actuel vice-président de la Banque mondiale pour la région Afrique, Makhtar Diop, est attendu à Libreville le 12 mai 2013 dans le cadre d’une visite de quarante huit heures au cours de laquelle il aura droit à plusieurs rencontres.

Au poste de vice-président de la Banque mondiale pour la région Afrique depuis un an déjà, Makhtar Diop, ancien ministre sénégalais de l’Economie et des Finances, effectuera une visite de deux jours en sol gabonais.

Cette première visite de Makhtar Diop, depuis sa nomination à son poste actuel, est destinée à la poursuite, à la consolidation des liens de partenariat entre le Groupe de la Banque mondiale et le Gabon, mais également à rehausser le niveau des relations entre les deux entités.

Au cours de ce séjour Librevillois qui lui permettra d’échanger avec les autorités locales sur les perspectives de développement du Gabon, Makhtar Diop s’entretiendra avec les membres du gouvernement gabonais, les représentants du secteur privé et les partenaires financiers et techniques du pays.

En janvier 2010, le portefeuille de la Banque mondiale au Gabon représentait un engagement financier de 51 millions de dollars américains composé essentiellement de deux prêts et quatre dons, à savoir :

Prêts

Un projet de gestion des ressources naturelles de 15 millions de dollars américains approuvé le 15 novembre 2005 ; un projet de développement des infrastructures locales de 25 millions de dollars approuvé le 14 mars 2006.

Dons

Un projet de renforcement des capacités des parcs nationaux et de la biodiversité (GEF) de 10 millions de dollars approuvé le 29 mars 2006, projet de renforcement des capacités statistiques de 400.00 dollars approuvé le 30 mai 2007 ; un projet de renforcement des capacités en gestion environnementale des grands projets d’infrastructure (IDF) 400.00 dollars approuvé le 3 décembre 2008, plan REDD (FCPF) de 200.00 dollars approuvé le 30 décembre 2009. La répartition par secteur de concentration est de 50% pour l’environnement, 49% pour les infrastructures urbaines 49% et 1% pour la réduction de la pauvreté. Un projet routier est également en préparation.

La Banque mondiale est le partenaire de 48 pays d’Afrique subsaharienne et finance environ 500 projets dans la région. Son portefeuille se compose de projets et de programmes dans des domaines tels que l’agriculture, le commerce et les transports, l’énergie, l’éducation, la santé, l’eau et l’assainissement.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES